Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2014

Petites manipulations chez la kiné

Suite à ses petits problèmes de réglages, Champion va deux fois par semaine chez une kiné.

C'a n'a pas été évident pour nous, car ces séances nous rappellent les soucis de notre bout de chou et rendent les choses bien trop concrètes. En plus le cabinet est spécialisé pour les enfants en difficultés motrices, du coup on voit le futur possible du Champion.

Confier mon bébé à des mains inconnues qui vont le manipuler est assez étrange. On nous fait sentir que le parent doit rester spectateur à une certaine distance. Maman poule, l'idée me déconcerte mais je la comprends et l'accepte, car ce suivi est nécessaire pour Champion.

Notre bébé n'a pas tous ces états d'ame et nous a surpris. Bien sur il y a eu quelques larmes, mais il a réussi à se calmer dans des bras pourtant inconnus et à faire les exercices, semblant meme apprécier le moment. Mon bébé mérite à coup sur son surnom de blog, car il nous montre chaque jour son courage et son envie d'avancer.

Par contre, ce parcours médical me frustre beaucoup: chaque médecin ou kiné recherche la petite bete chez Champion, sans s'enthousiasmer pour ses progrès ou capacités. D'ailleurs, ils ne lui passent rien au Champion: ses mouvements sont souvent analysés comme preuve de ses soucis, alors que le meme mouvement chez un bébé lambda est considéré comme normal... Ont-ils raison? Suis-je dans le déni? Je ne saurais le dire...

Et vous, avez-vous testé le ou la kiné pour bébé? Comment ça s'est passé?

 

23/07/2012

Un médecin bien sympa

Je suis idéaliste comme fille. Quand je vais chez le médecin, je cherche une écoute active, une compréhension, sûrement influencée par la lecture de blogs de docteurs fantastiques. En plus, j'ai tendance à m'auto-diagnostiquer et à avoir besoin de certitudes. Et, pour rajouter à la complication, j'allaite, du coup ça complique l'ordonnance.

Là où je consulte, j'ai le choix entre "je prends pas les bébés", "regard de poisson mort quand on mentionne l'allaitement" et "the best médecin of the world".

"The best" a la trentaine, elle prend le temps de la consultation, elle fait des risettes à la Chose et essaie de l'examiner sans la faire pleurer, ce qui est un vrai challenge avec mon bébé phobique des médecins. Elle a allaitée longtemps et fait du cododo quand ses enfants sont malades. J'ai enfin trouvé un médecin, chez qui j'arrive à parler et à dire que je suis fatiguée ou que ça va pas. Elle m'écoute, connait le CRAT, cherche une solution avec moi.

Cet article ne sert pas à grand chose, mais il montre que ça existe, ce médecin qui nous comprend. Et que ça vaut le coup de le chercher, car un jour on aura peut-être besoin de quelqu'un en qui on a confiance, pour aller mieux. Et se contenter d'un médecin moyen, sur le long terme, c'est pas glop!