Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2013

Mon ventre s'arrondit, ma fille grandit...

Je suis une maman poule: allaitement long, maternage light, et ma fille n'a jamais dormi loin de la maison sans ses parents de l'autre côté du mur...

Mais voilà, il y a Microbus qui s'annonce, et ça, c'est comme un électrochoc... Peu à peu, nous avons discuté de mettre la Chose dans un grand lit. Elle devait être plus que prête, puisqu'elle a réclamé à corps et à cri de dormir dedans dès l'achat, alors qu'on avait juste prévu de le mettre là le temps qu'elle s'habitue à sa présence dans sa chambre!

Et puis il y a l'allaitement... Car ça y est après presque 2 semaines, je pense qu'on peut le dire: je n'allaite plus! Je trouvais la Chose de plus en plus grande, mes seins de plus en plus sensibles, et ensemble d'un commun accord, nous avons laissé les dernières tétées derrière nous, sans regret ni de l'une ni de l'autre.

Il nous reste l'histoire du soir, le câlin du matin au réveil et l'émerveillement chaque jour de voir ma grande fille me sourire. Je crois que c'est Microbus qui nous a aidé tant l'une que l'autre à s'éloigner pour se trouver autrement. Il nous reste quand même une grande étape: faire dormir la Chose chez ses grands-parents, histoire de préparer le jour de l'accouchement...

Et ça c'est une autre histoire... Je suis prête, le papa aussi (plus que prêt), la Chose je pense aussi. Mais ça risque de nous faire un coup quand même..

Et vous, Bébé 2/3/4.. a aussi eu de telles conséquences sur la relation avec l’aîné(e)?

17/05/2012

Ma famille, le maternage et moi: problème de compréhension

 

Je suis une maman poule paraît-il.

Je dirais plutôt à l’écoute des besoins de ma fille: allaitement qui commence à être long, portage quand ça m’arrange, cododo quand bébé est angoissée/malade, je laisse pas pleurer sans raison, je fais mes purées maison parce que c’est meilleur…

 

Paraît que c’est  à la mode, le maternage… Donc je devrais pas avoir de soucis, non ? Sauf que doit y avoir un problème dans mon entourage, car ma famille et celle de l’Homme me prennent pour une alien , une folle dangereuse dont on doit « s’inquiéter » (dixit ma mère). Au point quand même de dire que si la Chose tourne mal, « ils veulent rien savoir ».

 

Ca fait mal, ça brûle… Surtout quand on explique tous les jours comment on fonctionne, quand on fait même des concessions, qu’on essaie de pas gèner… Bref j’ai rien dit, j’ai écouté, expliqué mais je me suis pas laissée faire. Maman mi-lionne, mi-poule, je protège ma fille de ceux qui parlent « caprices » et « enfant sauvage » et quand ça va trop loin, je m’intercale entre ma fille et leurs vilaines idées…

 

Mais là quand mes parents ont cassé du sucre sur mon dos et qu’on me l’a rapporté, il a bien fallu que tout ça s’arrête et j’ai écrit une lettre à mes parents pour mettre les choses au clair. Résultat : plus de contacts depuis 2 semaines…

 

Pour la Chose, je vais bien sûr faire en sorte que la relation reste, mais la blessure dans un coin de ma tête restera toujours présente…

 

07/03/2012

Tout ce qu'Internet a fait pour moi

La Chose a un avantage que je n'ai pas eu pas: pour elle, l'ordinateur est ce qu'est la brosse à dent pour moi, c'est nooooormal!

Moi quand j'ai tapé la première fois sur un ordi, c'était au collège, et j'ai mis 2h à taper un texte, lettre après lettre avec un seul doigt tout doucement. Puis, Google est arrivé dans ma vie, on m'a aidé à me créer une adresse mail et roule la souris!

Internet s'est alors immiscé dans ma vie, m'aidant à voir le monde plus loin que le bout de ma lorgnette, à développer mes envies. Et d'ailleurs petit secret entre nous, vous savez où j'ai rencontré l'Homme?

Sur Meetic!

Il était caché et bien caché au milieu d'une foule de crapeaud... Car avant de le rencontrer j'ai eu le droit à un érotomane, un porc, un dragueur et un étudiant décérébré, mais bon ma recherche a abouti, et un jour de juin, je me suis avancée au premier rendez-vous avec Monsieur!

Et la Chose étant une fille de Meetic, il fallait bien que je m'aide d'Internet pour son éducation... Pour tout vous dire, je viens d'une famille "laisse pleurer un bébé de 2 semaines" saupoudré de quelques trucages de la vérité...

Donc je suis allée voir mon ami Google qui m'a bien plus informé que mon entourage, et grace à lui, j'ai pu voir qu'on pouvait faire différemment, que ce que me dictait mon instinct n'était pas forcément des conneries...

Et peu à peu, avec l'aide de Google and co, je me suis sentie de mieux en mieux dans mes habits de longue allaitante adepte du cododo de temps en temps, du babycook, voir du portage...

Dans le temps, c'était la communauté de pair qui guidait la jeune maman, maintenant c'est les serial blogueuses and forumeuses...