Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2013

Un an de mariage

Il y a un an nous nous sommes dit oui devant maire, prêtre, famille et avec une Chose malade dans les bras. Nous nous sommes mariés comme nous nous aimons, à 3 plutôt qu'à 2. En effet, si ce oui formalisait notre couple en lui donnant une existence légale, le vrai oui, nous nous le sommes donnés en décidant de fonder une famille.

Quel bilan faire de cette première année de mariage? Déjà, on peut dire que notre couple a su y résister, ce qui est une très bonne chose. Ensuite, que nous avons appris l'un sur l'autre. Je commence à comprendre cet Homme et son besoin vital d'avoir son espace à lui, en s'enfermant dans son monde informatique ou en allant voir ses copains. J'ai appris à lui laisser ce temps, car je sais qu'il revient toujours vers moi et vers nous. 

C'est un Homme pudique, mais qui sait montrer son affection par de petites ou grandes attentions, sans grande déclaration. Il est à l'écoute de mes envies, tout en montrant parfois que lui aussi a son point de vue. J'adore d'ailleurs quand nous prenons la route,car c'est souvent à ces moments là qu'on aborde tous ces points, qu'il s'ouvre et qu'on se comprend mieux.

L'Homme est aussi un papa dingue de sa fille même s'il  a tendance à se reposer beaucoup sur moi pour les tâches principales. Mais quand j'ai vraiment besoin de lui, il est là. Il a beaucoup appris sur l'éducation "maternante" qui n'est pas du tout celle qu'il a eu. Il n'est pas à 100% dedans, me frustrant parfois, mais nos échanges nous permettent d'avancer. Ces observations sont d'ailleurs des fois très intéressantes. J'ai dû apprendre à lui faire confiance et à le laisser gérer sa fille, sans mettre tout le temps mon nez dedans.

Nous avons encore beaucoup de chemin à faire, et de projets, comme cette envie d'élargir notre famille qui fait doucement du chemin, des envies de voyage, et des projets autour de nos finances... Reste à voir ce que cette deuxième année de mariage va nous apporter...

Et vous, combien de temps de mariage/vie de couple? Je n'irais pas jusqu'à vous demander si stop ou encore, ne vous inquiétez pas!

30/12/2012

Entre 2 années

Cette veille de réveillon est l'occasion pour moi d'un bilan de 2012, année positive pour nous, qui nous a un peu plus inscrit en mode famille.

Mariage Julie et Arnaud-129.jpgAvec l'Homme nous avons bien entamé l'année avec un mariage, certes rocambolesque puisque accompagné d'un enfant d'un an un peu pot de colle et malade, mais beau puisque signe d'amour. D'ailleurs moi qui ne portait jamais de bague, je suis bien fière de mon aliance qui ne me quitte plus. Notre fille est aussi tout au long de 2012 devenue une petite fille, en acquérant marche et communication.

A ma plus grande joie et surprise, 2012 est restée lactée. Notre lien lacté perdure, bien sûr moins présent et chronophage que début 2012. L'allaitement reste notre moyen de commencer et finir une journée, et de traverser les moments difficiles comme les blessures, les maladies, etc. D'ailleurs mon entourage a compris peu à peu que cet allaitement n'était pas sujet à discussion, que c'était comme ça simplement. 2013 verra logiquement la fin de tout ça, j'espère dans la douceur.

En parlant d'entourage, je pense directement à mes parents, avec qui la relation a connu divers séïsmes en 2012. Le lien reste mais a été émaillé de divers blessures, eux n'acceptant pas mon indépendance de maman et moi ne supportant pas leur ingérence et les mensonges de ma mère. Il est pourtant indispensable à mes yeux de faire avec, car la Chose ne mérite pas de perdre ses grands-parents qui ne sont que douceur avec elle.

Je ne peux quand même pas faire ce bilan sans mentionner l'Homme. Devenir parents ne nous a pas encore perdus, mais comme tout couple, on se passerait bien de divers tensions. Nous avons eu à faire récemment avec une discussion houleuse sur mon désir d'agrandir la famille. Il avait tendance à repousser ces discussions parfois agressivement, juste qu'à tout mettre sur la table: son envie à lui aussi, mais qu'il repousse par peur de ne plus y arriver financièrement et au niveau du stress que cela pourrait engendrer. De ce fait, il ne pouvait pas supporter mon insistance. 

J'ai tout de même arrêté la pilule, car je ne la supportais plus: règle de 2 jours toutes les semaines, impression d'être un poulet aux hormones. Avec l'allaitement, rien d'autres n'était proposé (pour le stérilet, je ne veux pas en mettre vu le projet bébé à moyen terme), donc comme 2 ados, nous (re)découvrons les préservatifs. Et vu la variété qu'il y a en magasin, ce n'est pas forcément embêtant, c'est même muy caliente  , si vous voyez ce que je veux dire...

2012 n'a pas été pavé non plus de succès, vu que j'ai laissé tomber la conduite, trop angoissée. Le permis, un jour? Je ne sais pas trop. Et puis au niveau profesionnel, j'ai toujours cette impression de ne pas aller suffisamment au fond des choses. Enfin, au niveau perso, j'aimerais bien faire un peu plus mon âge, être moins quelconque.

Je vais quand même clore ce looooooooong bilan en partageant un peu mes résolutions 2013. J'espère que d'ici fin 2013, nous pourrons dire adieu aux préservatifs et se diriger vers un petit frère ou une petite soeur pour la Chose. Au niveau professionnel, je compte lire plus, faire d'avantages de recherches, continuer à aimer mon boulot aussi. Et puis au niveau perso, il est urgent de refaire ma garde-robe, de prendre soin de moi, de mon apparence pour ne plus être cette jeune fille négligée qui a l'air d'avoir 15 ans. Et enfin, j'aimerais continuer à m'améliorer en pâtisserie et ne plus autant procrastiner.

Je vous souhaite à toutes et tous une très belle année 2013, pleine de réussite amoureuse, professionnelle, personnelle, amicale, familiale, bloguesque, etc. etc.

23/02/2012

Quand Ergobaby sauve un mariage...

Ca y est je suis devenue madame!

Quel week-end de folie! Entre un homme tendu comme un string et une Chose super malade, le mariage promettait d'être bien spécial...

L'Homme stressé n'ayant rien trouvé de mieux que cogner sa voiture en se garant, il fallut réparer la voiture en 4ème vitesse. Puis le jour avant la mariage, quand j'arrive à la salle, j'ai failli crucider mon (futur) beau-père: monsieur avait changé la disposition des tables, modifiant le plan de table sur lequel on avait passé un temps fou!

Heureusement je n'ai rien d'une Bridezilla

et après forces raleries, je m'y suis mise et j'ai refait ce maudit plan de table. Puis j'ai respecté la tradition et suis allée dormir pour ma dernière nuit de "célibataire" chez mes parents.

Le lendemain, le marathon coiffure-maquillage-cérémonie a commencé. Avec une bien mauvaise surprise, l'allaitement m'a tellement fait fondre que ma robe était trop grande! Donc vive les épingles pour la faire tenir!

Er maintenant, il faut bien parler de la Chose et du rôle important qu'elle a joué dans ce mariage: elle était malade comme un chien avec voix enrouée et angoissée par la grosse fiesta. Du coup, il lui fallait maman non-stop, peu importe qu'aujourd'hui c'était le mariage de papa et maman...

Comment faire vous demandez-vous? Hors de question de laisser pleurer un bébé angoissée et malade... Et elle ne voulait personne d'autre que Maman, même pendant la cérémonie à l'église. Du coup, on était bien peu concentré sur les paroles du curé. Surtout que mademoiselle la Chose, quand elle était par terre à nos côtés, jouait avec sa robe, ma robe et le bouquet, me faisant éclater de rire pendant la lecture d'une prière!

Est ensuite rentré en scène le sauveur de notre mariage, l'Ergobaby!

Oui j'ai osé! J'ai combiné porte-bébé et robe de marié! La première danse, nous l'avons donc fait à 3, en porte-bébé, et ce fut un très beau moment!