Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2012

Mon médecin et l'allaitement

Dans un article plus haut, je me vantais de mon super pouvoir de résistance contre les maladies... Bien mal m'en a pris, puisque là je me traîne le pire rhume / grippe / ou que sais je, depuis la naissance d'Emma.

C'est simple je me suis transformée en mutante au nez pleins de substances écoeurantes et je squatte le canapé comme si ma vie en dépendait. En plus cette symbiose avec mon canapé a une conséquence malheureuse: j'ai mal au dos! Et pour bien faire, j'ai des vertiges et la tête qui tourne depuis 3 jours, sans compter une petite fièvre qui réchauffe l'atmosphère.

Après une nuit extrèmement pourrie, accompagnée d'une Chose (elle voulait soutenir sa maman malade en l'empêchant de s'endormir trop profondéement), je me retrouve chez le médecin.

Et il a un petit soucis celui-là: si il trouve ça "bien" que j'allaite encooore, quand le temps est venu de me prescrire quelque chose, son regard se vide, y a plus personne. Du coup je me retrouve avec du doliprane comme seul remède.

Que ce soit pour un torticolis, une extrême fatigue ou un gros rhume, j'ai plus qu'à avaler mon doliprane et aller nichonner plus loin.

Pour un rhume, ça va encore. Mais quand il m'avait prescrit ça pour un torticolis, j'avais moins ri.

Et puis c'est pas comme si un petit tour sur le CRAT en 5 minutes lui aurait permis de trouver un peu mieux. La prochaine fois, c'est dit, j'emmène une photocopie du site internet!