Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2012

Ma fille et les livres

Quand on s'intéresse au doux monde des bébés (enfin peut-on parler de douceur quand on voit les batailles entre les choix éducatifs de chacun comme allaitement VS biberon ou portage VS poussette), on lit que la lecture est the must pour le développement de bébé. Et ça tombe bien, puisque j'adore lire, c'est simple je ne peux pas m'en passer!

un succès fou par chez nous!

Je ne pouvais pas attendre le moment où, enfin, la Chose s'intéresserait aux bouquins. J'attendais avec impatience la petite histoire du soir avec une Chose attentive sur les genoux, dévorant avec avidité l'histoire que je lui raconterai. J'ai donc demandé pleins de livres, et je lui ai ouvert un compte à la bibliothèque.

mon idéal

Parlons-en de la blibliothèque! La Chose regarde vite fait un livre, puis hop en sort un autre, et encore un autre. Une fois le rayon bien dérangé,  la voici qui se taille rapido sur ses 4 pattes véloces. Ne reste plus qu'à tout ranger pour maman, avant de la rattraper en galopant.

Je ne perds pas espoir et je m'asseoit avec la Chose pour la petite lecture du soir. Lasse, la demoiselle ne l'entend pas de cette oreille. Raconter une histoire? Pfff, c'est so old school maman! Il faut plutôt feuilleter rapido et tourner les pages aussi vite qu'un ventilateur. En plus, j'ai eu la bonne idée de lui faire découvrir les livres tactiles, résultat dès qu'elle a un livre entre les mains, elle n'a de cesse de chercher les endroits à toucher!

Par contre, il lui arrive ces moments de grâce, vous savez ceux où il se passe quelque chose, mais c'est si fragile qu'il ne faut pas trop s'approcher: elle s'asseoit avec un bouquin, elle feuillette et elle le raconte... Mais, attention, il ne faut surtout pas tenter de s'immiscer dans ce tête-à-tête livresque, sous peine de tout détruire!

Et chez vous, les bouquins, ça vous parle, à vous et à vos petits bouts?

03/07/2012

Un peu de lecture: Vous descendez par Nick Hornby

Ok, la jaquette a l'air un peu déprimante. Une histoire de suicide, youpi lol! Mais, ne vous arrêtez pas à la couverture, ça finit assez bien, même s'il y a quand même quelqu'un qui meurt (je fais un efforts pour ne pas trop vous gâcher la fin!).

Pour reprendre au début, c'est l'histoire de 4 personnes qui un soir de nouvel an ont tous l'idée de se suicider, sauf que manque de pot, ils veulent tous sauter du même endroit. Du coup, ils sont stoppés dans leur élan, et ils décident d'attendre un peu et de faire un bout de chemin ensemble.

Il ne faut pas s'attendre à des miracles. Leur vie ne s'améliore pas du jour au lendemain, les gros problèmes restent, une des personnages reste imbuvable et difficiement supportable à la lecture, et on ne finit pas le bouquin dans les paillettes et le bonheur. En fait, je pense que c'est le majeur souçis du bouquin: les personnesages ne sont pas attachants mais pathétiques. Du coup, on ne s'accroche à personne, on continue à lire juste pour voir ce qu'ils deviennent à la fin, comme on regarderait "tellement vrai" ou "confessions intimes".

(pathétique, non? Espérer que les caméras d'une obscure chaîne de la TNT vont être une aide pour sauver un couple... Et je ne zappe pas, car je suis quand même curieuse de savoir ce qui se passe à la fin... Voilà devant quoi je repasse mon linge!)

Mais, les personnages avancent un peu dans leur histoire. L'espoir point, et ça leur redonne, à eux ainsi qu'à nous, un petit peu le sourire.

Je pense que ce livre ferait une belle pièce de théâtre mais il ne restera pas un souvenir mémorable dans mon répertoire livresque. Je suis une lectrice ingrate qui préfère le clinquant à l'introspection. Il ne se passe pas assez de choses dans ce bouquin pour moi. Mais je suis allé quand même au bout du bouquin, c'est bon signe, non?

19/05/2012

Un peu de lecture: La vie secrète d'une mère indigne par Fiona Neill

J'adore lire, c'est mon oxygène. J'ai des goûts très disparates et je me dit que ça peut-être sympas de partager ça, donc de temps en temps je partagerai mes lectures avec vous.

Je n'ai aucune honte à admettre que je suis fan de chick-lit. Ca me détend et me rassure de voir des femmes imparfaites comme moi.

Donc là de lire une mère qui se dit indigne, qui partage sa vie entre différentes galères, ouf ça fait du bien! Même si le contexte n'est pas le même, puisqu'en france, bosser en ayant des enfants, c'est quand même plus possible au moins du plan financier, ne nous obligeant pas à rester à la maison alors qu'on était productrice télé comme l'héroïne.

Quand on lit aussi que la passion qui unissait la "mère indigne" et son homme est remise en question par l'usure du quotidien et le fait d'avoir 3 enfants à gérer, là aussi ça reprend un certain nombre de questions que je me pose depuis l'arrivée de la Chose.

Enfin, je partage aussi un point de vue de l'héroïne: quand un homme assure une fois la soirée ou la journée auprès de l'enfant, c'est inouï, incroyable!!!

!

Mais quand c'est la femme, c'est nooooormal!

Bref, détente, rire, partage d'expérience sont réunis dans ce bouquin!

Et vous, vous en pensez quoi?