Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2012

Comment j'ai presque claqué la porte de la kiné

La Chose est un peu en retard pour la marche, du coup la pédiatre nous a orienté vers une kiné, qui ne voit rien de vraiment grave mais veut quand même faire quelques séances avec la Chose.

Nous y sommes donc allés aujourd'hui, avec un bébé crevé d'une longue journée chez la nounou, avec juste une demi-heure de sieste. L'heure venue de faire les exercices, la kiné nous demande de nous éloigner. Bien sûr, la petite n'est pas de cet avis. Elle commence à hurler et la kiné lui fait faire tous pleins d'exercices, avec notre bébé qui hurle non-stop, tousse, et s'arrête juste pour respirer.

A un moment (et je vous assure j'ai patienté longtemps pour voir si les choses se calmaient) n'y tenant plus, je rentre dans la salle d'exercice. Je prends dans les bras la petite, expliquant bien à la kiné que 1) elle est fatiguée 2) on n'a jamais éduqué notre fille en la laissant hurler. Elle me parle de caprices, qu'il n'y pas de larmes, qu'elle pleurait juste pour m'appeler, qu'elle s'est même fait vomir exprès (!). Bref, d'un commun accord, on n'a arrêté la séance, la kiné ne voulant plus continuer suite à mon intervention et moi ne voulant plus laisser ma fille dans cet état.

Je suis énervée, confuse et frustrée. La Chose a plusieurs pleurs et je sais faire la différence entre de la frustration et de la détresse. Et là, mon bébé était en détresse, d'être séparée de ses parents et de devoir être manipulée et devoir faire des exercices avec une personne qu'elle ne connait pas. Il n'y a pas eu d'apprivoisement mutuel, mais une action rapide. Même si la kiné lui a chanté des chansons et a essayé d'être douce, pour la Chose, c'était trop lui demander. Il aurait fallu qu'elle commence les exercices en étant sereine.

Pourquoi devoir à tout prix éloigner les parents? Pourquoi ne pas proposer aux parents de participer et les associer aux exercices? Pourquoi ne pas s'adapter à un jeune bébé qui a du mal avec les inconnus?

A la place on a eu un concert d'hurlements... Je sais bien que je ne peux pas éviter la souffrance et les pleurs à ma fille. Je l'emmène se faire vacciner, je lui nettoie le nez... Mais là, je pense sérieusement qu'il aurait pu être fait autrement.

En même temps, je suis pleine de doutes. Suis-je trop maman poule? N'aurais-je pas dû laisser la kiné continuer? J'ai laissé parler mes tripes, peut-être ai-je eu tort?

Je suis un peu paumée, donc j'ai bien envie d'avoir vos avis éclairés et éclairants! Un grand merci!

26/05/2012

Du bon et du moins bon

Pas mal de news à partager, du positif et du négatif

- la miss a repris le chemin de l'appétit, ce qui est super positif! Alors autant vous avouer que je n'ai pas la solution miracle qui a fait que.

Quelques indices quand même: bien éloigner la tétée du repas, ne plus donner les légumes en morceaux à la Chose mais mixé, ce que je lui donne entier par contre, c'est quand elle mange la même chose que nous, aussi une certaine détermination quand je la nourris... Je sais pas où a été le déclic, mais en tout cas y a du mieux ouf!

(c'est l'image que j'ai trouvé sur google quand j'ai tapé "appétit", je me suis dit que ça pouvait vous plaire)

- la pédiatre préfère nous envoyer faire une séance de kiné pour la démarche de la Chose. Le problème n'est pas qu'elle marche pas, mais surtout qu'elle se met beaucoup sur la pointe des pieds et qu'elle a un pied un peu penché quand elle est debout. On essaie de pas se prendre la tête, on verra bien.

- ce matin, nous avons repris les bébés nageurs. La séance de la dernière fois ne s'était pas super bien passée, donc je savais pas trop à quoi m'en tenir. Et en fait, la Chose m'a trop surprise dans sa progression.

Autant la fois dernière, elle s'est montré surprise et impressionnée par le nombre d'enfants et les diverses plate-formes et exercice, autant là elle en redemandait. Elle rigolait, allait vers les autres bébés, est allée même sur le toboggan en montant l'escalier toute seule, a piqué tous les arrosoirs et seaux, s'est balladé dans l'eau avec ses brassards sans que je la tienne...

Et tout ça alors que contrairement aux autres bébés, elle ne marche pas (encore). Et de voir son bébé qui a autant progressé d'un coup, c'est épatant!

- nous étions au jardin ce soir et au moment de partir, je devais fermer le portail et donc j'ai laissé la Chose dans le siège bébé sur le vélo en lui demandant de pas trop bouger.

Sauf que la double béquille de mon vélo n'a pas tenu son rôle et patatra le vélo est tombé avec la Chose à l'intérieur! Heureusement, bien attachée, la tête n'a pas touché le sol, elle s'est juste un peu écorchée le bras. Mais, elle était en pleurs et donc je ne pouvais et surtout ne voulait plus la mettre sur le vélo.

Et comme une malchance n'arrive jamais seule, je n'avais pas mon portable sur moi. Donc me voilà avec un bébé hurlant à la recherche d'une bonne âme qui veuille bien m'aider à joindre l'Homme. Le seul jardin peuplé du coin ne contenait bien sûr que des fêtards déjà un peu saouls, la situation était bien drôle, même si je riais jaune à ce moment. Heureusement, l'Homme est vite venu nous secourir. Mais y a de meilleures manières de finir une belle journée, n'est-ce pas?