Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2012

La supervision des parents

Chez nous, au boulot, on a un truc sympa chaque mois, c'est la supervision. Avec une psychologue et mes collègues, on met sur le tapis tous nos petits doutes et grandes questions sur les jeunes dont on s'occupe.

Pratique et instructif, quand on ne comprend pas pourquoi Gudule est en colère tout le temps ou qu'on cherche des idées pour motiver Alphonsine à s'ouvrir aux autres. Bref, on discute entre pairs de notre expérience à propos de Gudule et on voit ensemble qu'est-ce qu'on peut faire pour améliorer la situation.

Et là vous êtes en train de vous dire: oui et alors? Elle nous embête Working Mom, à toujours parler boulot!

Sauf que si on réfléchit, les blogs et les forums (oui, je fais mon coming-out, j'ai vécu une brève passion avec Doctissimo pendant ma grossesse), ne serait-il pas aussi utilisés comme mode de supervision?

Qui n'a jamais posté un article pour exposer un soucis avec Jacquot qui refuse de manger et qu'on ne sait plus par quel bout prendre le problème? Qui n'a jamais répondu pour soutenir la maman de Jacquot, en la conseillant ou juste l'écoutant?

En cette époque, où on ne peut plus forcément compter sur les anciens de la tribu et la culture orale, Internet devient notre place du village, notre lieu de supervision.


Ce défouloir permet aussi d'éviter de beaux pétages de plombs. On se sent moins seul, quand Jacquot a jeté son assiette par terre pour la 10ème fois cette semaine! On partage ça avec d'autres, on décrypte le problème et on en rit. On dédramatise, en voyant que d'autres partagent la même chose.

Alors à vos claviers, supervisez moi tout ça!

07/03/2012

Tout ce qu'Internet a fait pour moi

La Chose a un avantage que je n'ai pas eu pas: pour elle, l'ordinateur est ce qu'est la brosse à dent pour moi, c'est nooooormal!

Moi quand j'ai tapé la première fois sur un ordi, c'était au collège, et j'ai mis 2h à taper un texte, lettre après lettre avec un seul doigt tout doucement. Puis, Google est arrivé dans ma vie, on m'a aidé à me créer une adresse mail et roule la souris!

Internet s'est alors immiscé dans ma vie, m'aidant à voir le monde plus loin que le bout de ma lorgnette, à développer mes envies. Et d'ailleurs petit secret entre nous, vous savez où j'ai rencontré l'Homme?

Sur Meetic!

Il était caché et bien caché au milieu d'une foule de crapeaud... Car avant de le rencontrer j'ai eu le droit à un érotomane, un porc, un dragueur et un étudiant décérébré, mais bon ma recherche a abouti, et un jour de juin, je me suis avancée au premier rendez-vous avec Monsieur!

Et la Chose étant une fille de Meetic, il fallait bien que je m'aide d'Internet pour son éducation... Pour tout vous dire, je viens d'une famille "laisse pleurer un bébé de 2 semaines" saupoudré de quelques trucages de la vérité...

Donc je suis allée voir mon ami Google qui m'a bien plus informé que mon entourage, et grace à lui, j'ai pu voir qu'on pouvait faire différemment, que ce que me dictait mon instinct n'était pas forcément des conneries...

Et peu à peu, avec l'aide de Google and co, je me suis sentie de mieux en mieux dans mes habits de longue allaitante adepte du cododo de temps en temps, du babycook, voir du portage...

Dans le temps, c'était la communauté de pair qui guidait la jeune maman, maintenant c'est les serial blogueuses and forumeuses...