Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2013

Des jeunes à la ferme

Educatrice de 6 jeunes avec leur truc en plus, j'accompagne chaque semaine les ados du groupe à la ferme. L'occasion pour eux de s'ouvrir au monde animal, d'augmenter leur vocabulaire, susciter leur curiosité et apprendre la gestion des émotions.

Y a K. qui déteste la saleté et dont la veste à été léchée par une vache. Du coup, la vache "elle bave" est sa réplique préférée dès qu'on parle de la ferme. Mais au fil des séances, il s'approche de plus en plus des poules jusqu'à leur faire un calin.

Y a Y. qui veut toujours mettre sa main dans la bouche des vaches, qui est morte de rire à l'idée de tenir une poule. En même temps, en séance de groupe, elle ressort les bruits des animaux, reconnaît des animaux sur des images, elle qui a si peu accès à la parole.

Y a D. qui est terrifié par les oiseaux mais qui arrivent de plus en plus à s'approcher des volatiles, poussé par la curiosité plus forte que son angoisse.

Y a X. qui veut toujours savoir ce qu'on va faire après, mais en même temps qui adore allez voir "mamie" c'est-à-dire le cheval Joséphine, or qui dit Joséphine dit Mimie Mathie, c'est-à-dire Mamie dans sa bouche.

Y a A. qui a compris tout le cycle de la nature, et qui sait à quoi sert le foin, d'où vient le lait, qui a des plumes ou des poils... Et qui étale sa nouvelle science à qui le veut bien.

Et puis y a S. tellement enfermée dans son monde intérieur et sa relation avec un alter-ego photographique représentant Michaël Jackson, qui arrive à laisser Jackson pour aller à la rencontre des chèvres ou faire du beurre. 

Tous ces petits éléments insignifiants pour nous mais tellement importants pour eux font de chaque séance à la ferme une vraie découverte...

30/01/2013

Petites brêves

Salut à toutes et tous (y a des hommes dans la salle?)! Pleins de petites choses à partager, mais pas de quoi en faire un article...

- J'en peux plus d'attendre que l'Homme se décide pour donner un petit frère/soeur à la Chose. Surtout qu'il me fait tourner en bourrique: un jour il parle de mettre une cloison dans sa chambre pour pouvoir mettre n°2, l'autre jour c'est no way. J'en peux plus moi, je veux laisser le destin nous guider vers bébé, mais monsieur tient à sa maudite barrière caoutchouteuse!

- En parlant de Monsieur, d'ailleurs, il est au ski pour la semaine, nous laissant la Chose et moi seules, enfin pas tellement puisque "tata" alias ma soeur est venue combler le vide. C'est super sympa puisque ça nous replonge dans notre amitié fraternelle, nous laissant profiter de soirées bien sympas. Surtout que (je touche du bois), la Chose nous gâte en étant super gentille, cool et souriante. D'ailleurs, en hommage à Papa, elle se trimballe partout dès qu'on revient de chez la nounou avec chapeau et écharpe, qu'elle change toutes les 2 minutes. De bien jolis déguisements!

- Aujourd'hui était le jour de l'IRM. Dans un tube, 10 minutes à ne pas bouger environnée de bruits désagréables, ce n'était pas très passionnant. Le résultat l'est encore moins, puisque à part un épanchement, on ne trouve rien. Vu qu'il a diminué et que la douleur et/ou gène va et vient, jj'ai annulé le rendez-vous chez le rhumato, n'ayant pas plus confiance que ça en lui. J'espère juste que les jours sans douleurs vont continuer à être plus fréquents que ceux avec... J'espère même que demain, je vais pouvoir reprendre le vélo sans grincer des dents!

- Au niveau pro, ça va. J'ai toujours autant de mal avec cette schyzophrénie professionnelle: au boulot, tu te calmes sinon tu sors! et  à la maison tu arrêtes ça, sinon tu vas au coin! Passer sa journée à éduquer et sa soirée à éduquer encore sans faiblir, est vite pesant, même si passionnant. En même temps, je m'entends bien avec ma nouvelle collègue avec qui on commence à avoir des petites habitudes et éclats de rire et ça fait beaucoup de bien!

Et chez vous, comment ça va, en brêve ou même plus longuement?