Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2013

Bilan de la semaine

Au boulot

Ben non, c'était les vacances. Du coup décompression totale, ça fait un bien fou. Et mai s'annonce sympathique avec jours fériés, ponts et une semaine de formation.

Family Story

5 jours chez mes parents et j'ai survécu! Ce n'était pas sûr à 100 % vu la relation compliquée que je peux avoir avec mes parents... Mais la Chose hyper épanouie a rendu les choses super simples. Et puis, j'ai pu voir une très bonne copine ce qui fait un bien fou.

La cérémonie pour Pépé s'est bien passé. La Chose n'a pas trop réagi, mais quand elle dit le nom "pépé", on est un peu glacé et on ne sait pas trop quoi dire.

De notre séjour en famille, la Chose et l'Homme ont raméné fièvre et gorge prise... Après un 39.5 hier soir, la Chose cavale à nouveau, j'espère donc que le microbe a déjà été vaincu...

Webography

Petit coup de mou bloguesque pour moi. Je n'ai pas trop d'idées d'articles, du mal à écrire... Faut pas chercher, il suffit que je voye un ou plusieurs articles sans commentaires ou mention j'aime et je suis toute déprimée. En fait, quand je vois la multitude de blogs pleins de talents, je me demande ce que moi je peux bien apporter de plus... Oui, je m'apitoie sur mon sort, ça fait partie du personnage!

Cuisinons!

Je suis abonnée à Kitchen Trotter, j'ai donc concocté des sekerpares. Sauf que y a comme un ennui, c'est devenu des trucs mous qui se désagrège dans le sirop. Je pense que la cuisson n'était pas au max. Du coup, ne ne suis pas sûre que toute la fournée soit mangée.

Comme d'habitude, j'adore pâtisser mais mon manque d'exactitude est riche en catastrophes...

Et vous, votre semaine? Des catastrophes pâtissières à raconter? Ou des idées anti-coup de mou bloguesque?

18/11/2012

Les maladies enfantines

Nos bébés étant des êtres merveileux, ils choisissent toujours le meilleur moment pour tomber malade.

Comme ce week-end: mademoiselle la Chose se réveille à minuit avec une fièvre de 39.3 qui vient de nulle part. Evidemment elle fait ça le seul soir où elle est seule avec Papa. Le seul soir où Maman se couche très tard, donc que le lendemain elle risque d'être crevée pour assurer. Le seul soir où Maman a bu du vin, m'obligeant à retarder la tétée spécial fièvre. Le week-end bien sûr, nous obligeant à attendre lundi pour le médecin ou à aller aux urgences pédiatriques si la fièvre s'aggrave. Et puis elle tombe malade la veille d'une semaine où manquer le boulot n'est pas arrangeant puisque ma nouvelle collègue arrive lundi.

Et puis, ce qu'il y a bien avec la fièvre, c'est que c'est une pochette surprise. Notre fille n'est pas une grande fiévreuse. Elle ne nous a fait le coup qu'une fois et on a passé une semaine pourrie, avec une herpangine. Du coup, nous nous retrouvons dans l'attente: on va avoir le droit à quoi cette fois? On guette les symptômes, mais pour l'instant ni boutons, plaques, ou encombrement. Je suis plus zen que dans la prime jeunesse de la Chose, donc mon cerveau ne tourne pas trop à 100 à l'heure, même si la peur des soucis médicaux graves conduisant à l'hospitalisation est toujours dans un petit coin de ma tête tout au fond.

Pour l'instant on gère. On a sorti l'arme du cododo, et là c'est sieste sur le canapé (je te dis pas le retour vers le passé, c'est comme quand elle avait 1 mois). Du coup, j'en profite pour surfer tranquillou, prenant des forces avant que le virus dévoile son identité secrète!

Et vous, les virus sont de sorties ou pas?

PS: en tout cas celui qui est bien content c'est tokyo le chat qui squatte mes genoux, tout en allant de tant en tant chercher la chaleur de la Chose!