Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2012

Indépendance

J'ai beaucoup lu quand j'attendais Emma, accumulant toutes les infos possibles et imaginables sur l'art délicat d'accomoder les bébés. J'ai pourtant loupé une information que j'aurais bien aimée savoir: à 22 mois, un enfant n'a déjà plus besoin de ses parents, il prend son indépendance.

 Enfin, là j'exagère un peu: indépendante certes, mais à condition de régner sur ses valets, ses parents.

Mademoiselle la Chose passe ses journées dans sa chambre, entourée de ses nouveaux jouets apportés par un Père Noêl très généreux. De temps en temps, elle réclame que "Caca cou" en montrant son pantalon et trépigne pour que je la mette sur le table à langer. Ou alors elle accourt pour un bisous rapide avant de repartir. Ou encore elle se précipite quand elle entend un bruit alimentaire, toujours aux affuts de se mettre quelque chose sous la dent. Puis elle retourne dans sa chambre, dans son monde de jouets, levant à peine les yeux quand on vient voir si tout va bien.

De plus, ses capacités d'expression ayant augmenté, elle sait très bien montrer et dire ce qu'elle souhaite, n'hésitant pas à se montrer exigente: c'est ce gateau qu'elle veut et pas l'autre, c'est maintenant qu'elle veut dessiner et pas dans 5 minutes, c'est le repas de papa et maman qu'elle veut manger et pas le sien... Heureusement, elle accepte encore nos interventions, même si pour faire passer la pilule, il ne suffit pas d'élever la voix ou d'interdire, mais il faut avant tout expliquer. Ce qui me paraît d'ailleurs normal.

Mais bon, j'aurais bien aimé être prévenue que mon bébé crampon deviendrait du jour au lendemain une petite fille indépendante! Et chez vous, ils changent aussi vos petits bouts?