Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

A beauté variable (défi du jeudi)

La beauté est la chose la plus subjective qui soit. Chaque personne a une notion de beauté différente. Moi je fais même mieux, puisque j'ai une beauté variable.

Elle change selon la période du mois: avant mes règles berk, au moment de l'ovulation je me sens l'égale de Claudia Schiffer.

Elle varie selon le lieu: le miroir du boulot fait ressortir toutes mes imperfections me plongeant dans des abimes de déprime, le miroir de la maison cache d'un air gracieux toute mocheté.

Elle évolue selon les personnes: l'Homme et la Chose me trouvent bien, tandis que ma mère et ma soeur me trouvent démodée.

Elle différe selon les situations: loin de tout miroir, je m'imagine jeune femme conquérente et magnifique, puis je croise un miroir et je remarque un bouton sur le pif!

Elle se modifie selon l'époque: si ado je me trouvais super jolie avec ma queue de cheval, je regarde maintenant les photos, en me disant "oh mon dieu!".

Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas trouvé la définition de ma beauté personnelle, mais pour paraphraser le Petit Prince "l'essentiel est invisible pour les yeux". Et vous, la beauté, ça vous parle?

21/03/2013

Ces années qui passent si vite (défi du jeudi)

Ce week-end avec l'Homme et la Chose, on flemmardait comme pas possible sur le canapé en regardant "les trois frères". Et là, comme ça venu de nulle part, le coup de vieux, une montagne d' années se jetant sur nous pour nous engloutir.

La vision de la société, les moyens technologiques, les vêtements, le fait de compter en francs... Tout ça est tellement éloigné de ce qu'on montre dans les films d'aujourd'hui. En plus, quand l'Homme m'a dit qu'ils prévoient de faire une suite à ce film, je me suis mis à calculer le temps qui séparerait ces 2 films. Et là les années se sont de nouveau mis à tourner devant mes yeux.

J'ai même pas 30 ans et je suis déjà une vieille face à ma fille. Michaël Jackson ou Johnny Halliday seront pour elle des stars qui vont passer sur Nostalgie. Et je me vois mal lui parler du franc ou du Walkman. Même Britney Spears ou Justin Bieber seront des fossiles quand elle aura l'âge d'être fan de quelqu'un. Je n'ose même pas évoquer les 2BE3 avec elle, de peur d'être ridiculisée rien qu'en y pensant.

Je crois que faire un enfant et fonder une famille, c'est devenir adulte, mais surtout commencer une danse passionnée avec les années, en espérant qu'elles ne gagnent pas trop vite la bataille.

Et vous, les années vous font peur ou vous enchantent?

14/03/2013

Ode à mon carburant sucré (défi du jeudi)

 

Y a des choses dans la vie qui ne servent à rien, comme les dents de sagesse, le petit doigt de pied ou les endives. Et puis il y a des choses qui sont indispensables, comme le sucre.

Je suis une femme équilibrée, mais sans mon carburant, le plaisir sucré, ma stabilité n'est plus si sûre. Je ne suis pas difficile, y a toujours un sucre qui trouve le chemin de mon coeur. Un moment de déprime, chocolat mon ami. Une petite faim, un gateau marbré. De l'ennui, une tartine de confiture...

Pour ces moments sucrés, je ne suis pas difficile. J'ignore même parfois toutes considérations nutritionelles, me jetant sur un pain au lait plein de conservateurs E-Machin, de Nutella plein d'huile de palme... Car parfois, l'envie sucrée tient plus de la pulsion que du raisonnement. Un côté addictif est même à craindre, mais bizarrement je n'ai pas envie de me soigner.

Par contre, j'essaie de mieux manger sucré, en cuisinant moi-même mes gateaux, crêmes ou glaces. Et puis prendre le temps de pâtisser aide à garder sous contrôle mes pulsions, tout en passant un bon moment pâtissier, garantie d'un temps de détente et de partage avec la Chose, qui n'est jamais loin quand elle me voit m'approcher de la cuisine.

Et vous, plutôt sucrées ou salées vos envies gourmandes?