Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2012

Culpabilité

Avant d'être maman, j'étais une fille insouciante qui prenait la vie comme elle venait, mais ça c'était avant. Depuis, au revoir l'insouciance, bonjour le petit fil à la patte, qui sans cesse oriente mes décisions.

Et ce petit fil à la patte a un goût de culpabilité. Ma fille est malade cette semaine, un gros rhume bénin. Le problème c'est que la Chose vit très bien son rhume à la condition d'être à la maison, avec nichon et calins à volonté. Du coup à la maison, elle est malade mais elle a plus ou moins le sourire. Par contre, chez la nounou, elle ne tient pas le coup: pleure, chouine, tousse...La Chose a besoin d'être dans son cocon pour se sentir bien quand elle est malade. Sauf, que petit inconvénient: j'ai un travail, qui est aussi assez prenant.

Du coup, la culpabilité s'invite. Version 1: je vais au travail. Je sais que ma fille ne va pas bien, qu'elle serait mieux à la maison mais en même temps, le jour avant, ça allait bien. Et là ça ne loupe pas, sms de la nounou, appel même (pour bien faire pendant une réunion). Et hop culpabilité dans ta face: regarde ce que tu imposes à ta fille, mère indigne, me dis-je.

Version 2: je me rends, je perds la bataille contre le rhume et je garde la Chose à la maison. Et là entre 2 mouchages, je pense à mes collègues qui doivent assurer à ma place, au boulot où j'aimerais bien être en ce moment, et aux jeunes qui ont besoin de stabilité et pas d'une éducatrice absente.

Bref, quelle que soit la décision, la culpabilité est là. Et chez vous, vous flirtez aussi avec cette vilaine culpabilité, ou y a que moi qui me prend la tête?