Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2013

Comment bousiller son après-midi en une leçon de pâtisserie

Des fois, je me prends pour une maman modèle, une de ces femmes qui arrive à gérer famille et boulot, tout en ayant le temps de faire des pâtisseries magnifiques. Sérieux, les filles, comment faites vous?

Ce samedi, j'ai donc voulu faire un chinois (merci à la blogueuse), recette qui soi-disant était du gateau. C'était compter sans mes 2 mains gauches, ma lecture hasardeuse des recettes, ma fille et un genou capricieux.

 Paris Hilton et moi, même combat, niveau pâtisserie zéro!

Tout d'abord la crême patissière, crême démoniaque, commenca par ne pas vouloir se solidifier puis se transformer en un tas de grumeaux. Le rouge m'est monté au nez, et j'ai écumé les services de Google à la recherche de conseils salvateurs, me résignant peu à peu à incorporer mes grumeaux à mon chinois. Après tout, une touche d'originalité est toujours un plus, non?

Mes errances gastronomiques ne se sont pas arrêtées là puisque lors de la préparation de la pâte briochée, je me suis rendue compte in extremis que j'avais oublié le beurre. Ce qui a occasionné là encore un soucis de pétrissage. 

L'énervement était à son comble, mais il fallait ajouter une Chose, ce petit être si mignon qui voulait tellement aider sa maman. Mais je ne suis pas Perfect Mom, je ne lui proposais pas de m'aider mais plutôt de filer vite voir du côté de son père si celui-ci avait besoin de compagnie. Bizarrement elle ne l'entendait pas de cette oreille, et une négociation a été nécessaire, retardant un peu plus mes préparatifs. D'autant qu'un genou raide et douloureux occasionnant un boitage très séduisant, s'est là encore chargé de me ralentir. (oui, je sais, faut aller voir le médecin, mais bon la dernière fois s'était passé tout seul...).

Ne m'etimant pas vaincu, j'ai quand même mis ma catastrophe chinoise au four, un peu flippée de goûter le résultat. Et jurant de ne plus  recommencer avant quelque temps une de ces recettes en 10 étapes soi-disant simples, sauf pour moi...

Et maitenant la question qu'on se pose tous, il était comment ce chinois?

Et vous la pâtisserie, catastrophe ou plaisir?