Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2015

Rester amoureux malgré les diffcultés

Le Champion est intense, de jour comme de nuit. Avant même sa naissance, il a été un tourbillon émotionnel, et dans tout ça l'Homme et moi essayons de nous tenir comme on peut pour que le couple tienne.

Quand le monde médical apprend que nous cododotons, ces pauvres blouses blanches se montrent très inquiètes de notre vie sexuelle... Ne nous voilons pas la face, la bagatelle est un ciment du couple. Et oui, n'en déplaise à Madame l'infirmière, tout va bien! Nous avons découvert le côté aphrodisiaque de la sieste enfantine, tout simplement. Sitôt que nos enfants dorment, c'est la fête... 

Autre élément essentiel: la voiture et le mail. Discuter des choses qui nous préoccupent avec une Chose aux oreilles bien tendues et un Champion qui monopolisent notre attention est complexe, donc les longs voyages en voiture nous permettent d'ouvrir les vannes. Les disputes bruyantes effraient les enfants, mais des fois la discorde pointe et a besoin de sortir. Les mails m'ont permis parfois de m'expliquer avec mon Homme et à chacun de réfléchir de son côté.

Si le stress de ces derniers mois et le peu de moments en amoureux ont été fragilisant, notre couple tient, et je redécouvre mon Homme en père attentionné qui apprend peu à peu à comprendre son enfant, à avoir un peu plus confiance en l'avenir. C'est aussi lui qui parfois arrive à me remonter le moral quand je sature de trop porter... 

Quand on sait que le handicap sépare beaucoup de couples, je me sens heureuse de voir que nous arrivons à nous serrer les coudes.