Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2012

Le bénévolat et moi

Aujourd'hui, c'était la journée du bénévolat. Et justement le bénévolat, ça me parle, énormément même, puisque j'ai découvert le monde du social et donc mon futur boulot par le biais du bénévolat.

C'est au Secours Catholique Caritas que j'ai fait mes armes de bénévole. Toute jeune dans une équipe de retraités, j'ai découvert le soutien aux personnes en difficultés. Je faisais de la ditribution alimentaire, du soutien scolaire, de l'accueil. Mais j'ai aussi énormément grandi, accompagnée par les autres bénévoles dont j'étais la coqueluche du fait de ma jeunesse.

J'ai bien dû les quitter un jour pour partir faire mon volontariat européen, mais j'ai repris un petit engagement bénévole pendant mes études en tant qu'accompagnatrice scolaire. Pourtant, je n'ai pas réussi à retrouver la même ferveur que mon bénévolat d'adolescente, j'étais moins disponible.

Maintenant que je suis maman, j'ai eu à nouveau cette envie de m'investir. J'ai cherché auprès des Blouses Roses ou du Secours Populaire, mais rapidement au gré des contacts et du processus de recrutement (bien moins accessible que dans mon adolescence), je me suis posée des questions. Si matériellement j'ai un créneau d'une demi-journée par semaine, aurais-je le temps physique et psychologique de m'investir correctement? 

Malheureusement, entre un boulot prenant, une enfant qui occasionne parfois des imprévus et une vie de couple à faire vivre, mon envie de bénévolat a rencontré un mur. J'attendrais donc que les conditions soient plus favorables, avec un peu de regrets face à toutes ces causes qui auraient bien besoin qu'on s'investisse auprès d'elle. Et avec une énorme admiration pour celles et ceux qui arrivent à tout cumuler.

Et vous, le bénévolat, ça vous parle? Arrivez-vous à consacrer du temps à des causes qui vous sont chères?