Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2012

Des vacances marathoniennes

Le temps de balayer un peu la poussière par ici, et me revoilà au bout du clavier après des vacances bien remplies: 9h de route, 3 étapes, un bébé, l'ami de l'Homme qui nous a accompagné, pleins de bagages, des kilomètres et des visites par milliers plus tard...

(la tour Vauban à Camaret sur mer une magnifique presque-île) les photos ne sont pas de moi, l'Homme ne me les a pas encore passées)

On a été gourmands et on a donc voyagé en 3 fois, avec Sizun en Bretagne, 3 jours à Bernières-sur-mer en Normandie pour finir par une journée bien remplie à Paris. La Chose a profité énormément de ses vacances, découvrant avec joie et gourmandise tous les lieux et personnes sur son passage. En fait, on est parti avec un bébé et on est revenu avec une petite fille, qui a commencé véritablement à marcher sans halte sur une aire d'autoroute pendant le voyage aller. Et le festival des progrès a alors continué avec cette petite fille qui exprime ses envies, va partout où ses pieds la mène, dompte les obstacles sans sourciller... On est subjugué par son évolution le temps de ses vacances et de la manière qu'elle a eu de s'adapter à tous les changements sans souçis (mais le cododo a été indispensable et bien gérable, et à notre grande surprise dès le retour la Chose a regagné son lit sans problèmes).

(le blog d'un trentenaire, marié, 2 enfants)

Pendant ces vacances, nos deux auxiliaires décisifs ont été l'ergobaby (oui, les chateaux, bunkers, chemin de ballade n'aiment pas la poussette) et le nichon, rassurant, somnifère, anti-douleur et anti-déshydratation hors pair. Par contre, on m'a menti!!!!! Je vois partout toutes ces filles qui disent que l'ergobaby et autres modes de portage physio c'est le nec plus ultra en ballade ou rando, on sent même pas le bébé! Alors, qu'on mette les choses au clair, certes on n'a pas mal comme avec un babybjorn et bébé est super bien dedans, mais le poids du bébé, je suis désolé mais au bout d'une demi-heure j'en pouvais plus!!!!

(oh le sourire crispé d'une maman qui a mal au dos)

The découverte pour la Chose, ça a été aussi la plage! Il fallait la voir partir de ces petites pates sur le sable, allant vers les autres enfants, attirée par leurs jouets colorés. On a d'ailleurs dû fissa aller lui acheter de quoi s'amuser elle aussi. Creuser des trous et casser les chateaux de son Papa était un véritable plaisir. Ce qui me rendait un peu triste, c'est quand elle essayait de s'acqoquiner avec les autres enfants sur la plage et qu'ils la snobaient. L'Océan a eu un peu moins de succès, la Chose ayant un peu de mal avec cette grande et étrange étendue d'eau sans limites et avec en plus des vagues. Nous n'avons pas voulu la forcer, elle ne s'y est baignée qu'une fois, mélangée entre le plaisir immense et la petite trouille.

On en a vu des choses entre le musée de la marine, les cidreries, les hauts lieux du Débarquement (enfin j'ai dû vite passer mon tour, la Chose n'appréciant pas fortement l'ambiance bunker sous-terrain + saucissonage dans l'ergobaby) et la tour eiffel. Mais, ce qui nous a le plus subjugués, ce sont les pas de notre fille sur la plage et ce maudit temps qui passe vite, trop vite, avec notre bébé qui devient autonome.

22/07/2012

Tout en un seul jour

C'est un peu désert et calme par ici, mais je tente quand même un article, sait-on jamais. Et puis, j'ai un truc énorme à vous annoncer!

La Chose a été prise d'une étincelle étrange, puisqu'elle a décidé de grandir d'un coup. Dans la même journée, elle a appris à manger toute seule avec la cuillère et à marcher! On est encore dans les balbutiements mais voilà, elle se lance d'un point A à un point B sans peurs aucunes et avec une énorme fierté! Et quelle plaisir elle a à manger seule, c'est super.

Mon coeur de maman est tout ému devant ce bébé qui grandit. Mais comme tous les soirs, nous avons quand même fini la journée par une tétée tranquillou. Certaines choses persistent malgré tous ces grands changements!

21/07/2012

Quand l'ange se transforme en démon

Dans ma vie passée de nullipare, j'en ai lu des histoires de parents confrontés à un bébé qui devient un petit être sauvage et perturbé. Je riais sous cape, en me disant qu'ils devaient exagérer ou ne pas savoir s'y prendre.

Et un jour, la Chose a grandi. Lassée de coopérer à tous nos souhaits, elle a décidé qu'elle était grande et que jouer à la gentille poupée, c'est trop old school.

Du coup, quand il me prend l'idée étrange de lui changer une couche puante, elle se transforme en asticot hurleur, qui tend même les dents pour mordre! Je me retrouve donc à esquiver les coups, en essayant de parler de ma voix la plus calme au Gremlins en face de moi : "tu as le droit de ne pas être contente, mais il faut quand même changer la couche." J'ai l'impression d'être un de ces flics qui essaie de raisonner un homme fou qui tient en otage dix enfants terrorisés!

Une fois la couche changée, il me prend l'envie saugrenue de nourir notre fille. Avant, je l'asseyais et elle ouvrait la bouche sagement, tel un oisillon affamé. Mais, ça, c'était avant, comme le dit une certaine pub. Maintenant, si je brandis une cuillère pleine de purée devant la Chose, j'ai le droit à une scène digne de l'Exorciste. Mais, ce n'est pas tout, puisque ensuite elle fait le ventilateur avec ses bras, faisant voler la purée autour d'elle. Je vous laisse imaginer l'état du sol après.

Là, j'avoue, j'ai beaucoup de mal à garder mon calme, surtout que n'ayant pas la chance d'avoir un gros bébé, sauter un repas n'est pas trop indiqué. On a donc essayé les supplications, la fermété, les prises en otage du chat, le chantage à la chips, la proposition de jouets divers... Bref, le degré zéro de l'éducation. Il nous reste la seule méthode qui fonctionne (et qui semble un peu plus cohérente), apprendre à la Chose à manger seule. Encore un travail de longue haleine! Mais, maintenant, la Chose demande même d'avoir son assiette et sa cuillère, sinon attention les oreilles!

En fait, ce qui est dur avec notre petit démon, c'est qu'elle veut faire sans encore savoir vraiment faire, donc nous avons besoin d'une tonne de patience pour passer cette phase... Mais, c'est top de la voir vouloir avancer, et puis je suis sûre qu'on en rira beaucoup plus tard!