Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2013

Joyeux 2ème anniversaire

Aujourd'hui à 16h12, la Chose nous offre un terrible coup de vieux puisque ça fait 24 mois qu'elle est dans nos vies. Pour la fêter dignement, voici un tas de choses sur la Chose:

- Elle a une relation passionnée avec son pouce, ce qui se solde par une belle cloque. Sans compter l'autre doigt qui file dans les cheveux dès le pouce gobé, ce qui occasionne un réveil en sursaut hebdomadaire, à cause d'un doigt coincé dans les cheveux. Cette habitude lui donne aussi une jolie boucle anglaise derrière la tête.

- La Chose est une auxilaire domestique hors-pair: je ne peux pas faire mes tâches ménagères sans qu'elle vienne y mettre son grain de sel. Elle m'aide à vider le lave-vaisselle, goûte tous les composants des plats que jecuisine (elle vérifie que je ne mets pas de cheval dans son assiette), décroche le linge...

- Elle adore son chat, veillant à ce que son bol de croquette ne soit pas vide et participant au nettoyage de litière, comme si c'était la chose la pasionnante du monde. Elle aime aussi le rendre fou en lui piquant ses jouets et lui redonnant quand ça lui chante.

- C'est aussi une petite snobinarde: si elle fait pleins de bisoux à ses peluches, poupées et aux chats, nous les humains devons nous-même lui faire les bisoux.

- Elle est très curieuse des autres enfants mais entre les vols de tétines et les jetage d'enfants par terre à la bibliothèque, je suis obligée de la veiller comme le lait sur le feu, afin qu'elle comprenne que l'autre n'est pas un objet.

- L'allaitement fait toujours partie de nos vies, matin et soir, voir une fois dans la journée quand elle a besoin d'un calin. La pause lactée permet alors de transformer Schtroumph grognon en Bébé joyeux. La tétée fini elle recouvre les "chons" et repart vers de nouvelles aventures. Je suis vraiment heureuse d'avoir pu vivre cet allaitement si beau et serein.

- Elle sait dire au revoir de pleins de façons différentes: à demain, tchou, salut, au revoir, bon week-end... Le reste du langage est plus léger même si elle comprend tout d'une manière très surprenante. Je pense qu'elle se laisse vivre car elle sait qu'on la comprend.

- Il n'y pas que pour le langage qu'elle se laisse le temps, niveau autonomie aussi: se déshabiller seule par exemple ne semble pas l'attirer, en tout cas pas avec une grande persévérance. 

- Elle a tout d'une danseuse classique: elle adore marcher sur la pointe des pieds, et tourne en rond avec la main levée dès la moindre note de musique entendue.

- Elle n'a toujours pas de doudou attitré, s'amourachant parfois d'une peluche pour zapper à nouveau sur autre chose quelques heures plus tard.

- Elle adore sa nounou qui le lui rend bien. C'est un vrai bonheur de la sentir bien chez la personne qui s'occupe d'elle plus de 35 heures par semaine

- Elle adore quand son père accélère dans la voiture et elle imite alors le turbo.

- Elle n'aime pas la neige sauf quand elle est au chaud dans le porte-bébé, nos trajets enneigés vers chez la nounou l'une contre l'autre dans le porte-bébé sont d'ailleurs un vrai bonheur. Par contre ne lui demandez pas de marcher dans la neige, là c'est impossible!

- Nous l'aimons et elle enchante notre quotidien, même si nos grasses matinées et notre insouciance sont passés à la trappe.

23/05/2012

Grève de la faim help

La Chose est un bébé adorable je vous assure. En ce moment, elle dort bien, elle est cool et souriante. Oui, parfaite en tout point! Sauf... au niveau alimentaire: c'est simple, on croirait qu'elle s'est mise au régime bikini!

On bataille à chaque repas depuis environ une semaine pour qu'elle mange plus que 2 cuillères. A chaque repas, c'est la surprise, on ne sait pas sur quel pan la bataille va se jouer.

Allez reportage du repas de ce soir pour votre bon plaisir: une maman stressée que sa fille se laisse mourir de faim, un bébé déterminé, un Homme énervé et des légumes appétissants écrasés à la fourchette.

Acte 1: refus net de bébé, tout ce qui rentre difficilement dans sa bouche en sort aussitôt. Stress et énervement de la maman qui met bébé par terre "puisque tu veux pas manger". Discutable méthode, mais ça avait marché à midi, elle avait mangé ensuite.

Acte 2: je vais chercher bébé qui s'est calmé mais rien à faire, tout ce qui rentre sort.

Acte 3: passage de relais à l'Homme, mais ça marche pas non plus. Enervement, colères de la chose, on la laisse dans la cuisine, elle rigole...

Acte 4: dispute parentale, pleurs de la Chose qui veut un calin...

Acte 5: ça s'est fini par une soupe à la tasse mangée mais bon pas finie, ne rêvons pas. Puis bain et dodo

Bref, on est un peu paumé. On sait pas comment analyser ça: caprices, passade, bébé qui nous teste, un truc qui va pas, une régression avant un grand progrès (comme la marche qui se fait attendre)?

En même temps, rassurez vous, elle se laisse pas mourir de faim puisqu'elle tête bien et beaucoup. Ce qui interroge d'ailleurs l'Homme: puisqu'elle a le sein à volonté, pourquoi ferait-elle l'effort de manger?

Premier point: on en revient toujours au nichon, coupable n°1 de tout les maux chez bébé. Ensuite: quand elle veut pas dormir seule pour un tant, on est à l'écoute de ce besoin et on cherche des solutions, ne devrions-nous pas essayer la même chose ici?

Parce que l'autre proposition, c'est-à-dire la méthode forte "je t'enfonce la purée dans le gosier et tu avales de force", je sais pas, mais bon ça me plait pas...

Reste la patience, mais bon, là ça marche pas trop non plus...

Bref, si quelqu'un a des avis, je veux bien parce que bon, on est peu coincé sur les bords!