Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2013

Ma fille à la bibliothèque

Une fois n'est pas coutume, j'ai joué à la Mom parfaite qui emmène son enfant se cultiver. Prenant ma poussette à 2 mains, j'emmenai ma fille à la bibliothèque pour une lecture spécial tout-petits.

J'arrive à l'ouverture, 2 mamans sont installées avec leur filles toutes sages sur une chaise. Alors qu'elle parle de leurs nuits blanches, je me réjouis de mon côté, me disant même "moi nananère je dors!!!!". Oui, je suis vilaine! Je lâche le fauve qui va à la rencontre des autres enfants, me laissant savourer le spectacle de cet enfant si sage...

Tu parles, Charles! 2 minutes après, la Chose était déjà partie en courant à l'autre bout de la bibliothèque. Après l'avoir rattrapée 10 fois, en clopinant avec mon genou malade (mes péripéties médicales ne sont pas finies, à suivre!) puis en sautant à cloche-pieds (plus rapide), je me résigne à attacher la Chose dans sa poussette, le temps que les festivités commencent.

Des amis arrivent avec L., leur enfant toujours en mouvement. Nous entrons dans la salle pour écouter des histoires sur le monde de la nuit. Les enfants sont à côté de leurs parents, occupés à écouter les historie et faire des jeux de doigts avec leur main, même L. super calme. Pendant ce temps, la Chose parcourt la salle en essayant de choper tétines et biberons, sûrement parce qu'elle n'en a pas à la maison. Elle rejoint aussi 2 autres enfants pour se cacher derrière les rideaux. Elle se laisse aller quand même des fois à écouter l'histoire avec poupouce et doigt qui tortille dans les cheveux, mais surtout pas trop longtemps. Il faut rester en mouvement, sait on jamais des fois qu'on soit pris en embuscade.

Une fois l'animation finie, nous retournons en poussette se faire un petit resto maman-bébé, la Chose se retransformant en ange. Pourtant, dès qu'on la met dans un lieu collectif et/ou avec d'autres enfants, elle se transforme en furie qui oublie toutes règles!

Et d'après vous, c'est quoi le secret qui transforme les enfants en petit ange?

21/07/2012

Quand l'ange se transforme en démon

Dans ma vie passée de nullipare, j'en ai lu des histoires de parents confrontés à un bébé qui devient un petit être sauvage et perturbé. Je riais sous cape, en me disant qu'ils devaient exagérer ou ne pas savoir s'y prendre.

Et un jour, la Chose a grandi. Lassée de coopérer à tous nos souhaits, elle a décidé qu'elle était grande et que jouer à la gentille poupée, c'est trop old school.

Du coup, quand il me prend l'idée étrange de lui changer une couche puante, elle se transforme en asticot hurleur, qui tend même les dents pour mordre! Je me retrouve donc à esquiver les coups, en essayant de parler de ma voix la plus calme au Gremlins en face de moi : "tu as le droit de ne pas être contente, mais il faut quand même changer la couche." J'ai l'impression d'être un de ces flics qui essaie de raisonner un homme fou qui tient en otage dix enfants terrorisés!

Une fois la couche changée, il me prend l'envie saugrenue de nourir notre fille. Avant, je l'asseyais et elle ouvrait la bouche sagement, tel un oisillon affamé. Mais, ça, c'était avant, comme le dit une certaine pub. Maintenant, si je brandis une cuillère pleine de purée devant la Chose, j'ai le droit à une scène digne de l'Exorciste. Mais, ce n'est pas tout, puisque ensuite elle fait le ventilateur avec ses bras, faisant voler la purée autour d'elle. Je vous laisse imaginer l'état du sol après.

Là, j'avoue, j'ai beaucoup de mal à garder mon calme, surtout que n'ayant pas la chance d'avoir un gros bébé, sauter un repas n'est pas trop indiqué. On a donc essayé les supplications, la fermété, les prises en otage du chat, le chantage à la chips, la proposition de jouets divers... Bref, le degré zéro de l'éducation. Il nous reste la seule méthode qui fonctionne (et qui semble un peu plus cohérente), apprendre à la Chose à manger seule. Encore un travail de longue haleine! Mais, maintenant, la Chose demande même d'avoir son assiette et sa cuillère, sinon attention les oreilles!

En fait, ce qui est dur avec notre petit démon, c'est qu'elle veut faire sans encore savoir vraiment faire, donc nous avons besoin d'une tonne de patience pour passer cette phase... Mais, c'est top de la voir vouloir avancer, et puis je suis sûre qu'on en rira beaucoup plus tard!