Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2014

Avant j'avais des principes, maintenant j'ai le Champion!

Déjà maman, je me lançais dans cette nouvelle vie de multipare sans trop de peurs. J'étais convaincue d'être une maman qui gère bien, qui faisait des bébés fastoches. Je me disais que j'étais une super maman, qui avait compris le mode d'emploi...

Et puis le Champion a débarqué, avec ses magnifiques sourires certes, mais aussi pleins de besoins.

Du coup:

Avant je pensais: le cododo c'est exceptionnel, quand bébé est malade ou angoissé. Parce que j'aimpe pas trop ça, j'ai même du mal à dormir et chacun son lit...

Maintenant: c'est toutes les nuits, une bonne partie de la nuit voir toute la nuit, avec même mon bras comme matelas... Et je ne rechigne plus, sinon on ne dort pas...

Avant je me disais les bouts de sein c'est le mal! Et le biberon c'est le démon!

Maintenant je remercie les bouts de sein qui ont permis au Champion d'apprendre ce difficile art de la tétée, avant d'arriver à téter sans silicone. Et le biberon m'a permis quelques siestes, mais avec parcimonie. .

Avant je ne voulais PAS me mettre au portage. Pour moi, c'était trop compliqué et prise de tête. 

Maintenant je vous écris avec le Champion dans l'écharpe. Et je le porte tous les jours, ce qui nous permet de manger de nouveau en famille, d'offrir de bonnes siestes à bébé, et de libérer mes bras... J'ai par contre eu des difficultés à comprendre le maniement de ce bout de tissus à mes débuts en écharpe...

Bref

Chaque enfant nous apprend des choses différentes sur nous et sur la maternité. Le Champion m'apprend surtout à ne plus juger les mamans qui craquent, car parfois j'ai été et je serai sûrement encore bien en difficultés face aux demandes du Champion...

12/09/2013

Des nouvelles après une disparition

Ne trouvant plus le temps ni l'envie de publier, n'arrivant pas à trouver ma voie parmi tellement de blogs de talents, j'ai disparu... Je ne pensais pas avoir manqué à grand monde, et j'ai d'ailleurs déconnecté de la blogosphère, ne trouvant plus le temps de lire et de parcourir le net, prise par ma vie de famille et de couple...

Un jour, j'ai reçu une lettre d'une blogueuse, une vraie lettre en papier, que Cléophis m'a envoyée (as-tu eu mon mail?). Et là stupeur, mes petits mots jetés sur mon blog avait fait pousser quelque chose, un lien... Elle m'a donné envie de publier à nouveau, de donner de nos nouvelles, de voir si l'envie d'écrire revient...

Que devient la working family? La Chose commence à quitter le monde bébé,pour découvrir le monde des petites filles qui maîtrise de plus en plus son vocabulaire, tartine, feutres, saucisses... Pleins de mots qui explosent d'un coup comme ça, dans sa bouche. Par contre, le monde des couches n'est pas prêt de nous quitter, puisque à part servir de siège, le pot prend tristement la poussière...

Un autre passage important en ce moment, le début de la fin de l'allaitement. Il y a 2 soir je n'avais pas envie, je lui ai proposé l'histoire puis le coucher sans passer par la case tétée, et comme toujours dans notre histoire d'allaitement, ça s'est fait tout seul dans la compréhension mutuelle, ne laissant plus que la tétée du matin, qui je pense va vite aussi disparaître...

Mais pourquoi ce revirement, ce sevrage? Parce qu'elle grandit vite et bien, et que ... elle va avoir un petit frère ou une petite sœur  Microbus de son surnom est déjà un petit suceur de pouce et arrivera parmi nous le 27 mars. Il grandit dans mon ventre et nous l'avons vu hier à l'écho des 12 sa, nous remplissant de joie.

C'est notre petit cadeau du destin qui s'est installé alors que nous étions encore en train d'attendre avant de concevoir, monsieur ne se sentant pas prêt. Et en fait, le destin a mis sa patte pour ma plus grande joie mais aussi celle de monsieur, qui est un futur papa attentif, tout en ayant peur des bouleversements à venir...

Voilà pour de petites nouvelles, je vais essayer de renouer un petit peu le lien qui nous liait, sans me mettre la pression, à suivre!

19/02/2013

Joyeux 2ème anniversaire

Aujourd'hui à 16h12, la Chose nous offre un terrible coup de vieux puisque ça fait 24 mois qu'elle est dans nos vies. Pour la fêter dignement, voici un tas de choses sur la Chose:

- Elle a une relation passionnée avec son pouce, ce qui se solde par une belle cloque. Sans compter l'autre doigt qui file dans les cheveux dès le pouce gobé, ce qui occasionne un réveil en sursaut hebdomadaire, à cause d'un doigt coincé dans les cheveux. Cette habitude lui donne aussi une jolie boucle anglaise derrière la tête.

- La Chose est une auxilaire domestique hors-pair: je ne peux pas faire mes tâches ménagères sans qu'elle vienne y mettre son grain de sel. Elle m'aide à vider le lave-vaisselle, goûte tous les composants des plats que jecuisine (elle vérifie que je ne mets pas de cheval dans son assiette), décroche le linge...

- Elle adore son chat, veillant à ce que son bol de croquette ne soit pas vide et participant au nettoyage de litière, comme si c'était la chose la pasionnante du monde. Elle aime aussi le rendre fou en lui piquant ses jouets et lui redonnant quand ça lui chante.

- C'est aussi une petite snobinarde: si elle fait pleins de bisoux à ses peluches, poupées et aux chats, nous les humains devons nous-même lui faire les bisoux.

- Elle est très curieuse des autres enfants mais entre les vols de tétines et les jetage d'enfants par terre à la bibliothèque, je suis obligée de la veiller comme le lait sur le feu, afin qu'elle comprenne que l'autre n'est pas un objet.

- L'allaitement fait toujours partie de nos vies, matin et soir, voir une fois dans la journée quand elle a besoin d'un calin. La pause lactée permet alors de transformer Schtroumph grognon en Bébé joyeux. La tétée fini elle recouvre les "chons" et repart vers de nouvelles aventures. Je suis vraiment heureuse d'avoir pu vivre cet allaitement si beau et serein.

- Elle sait dire au revoir de pleins de façons différentes: à demain, tchou, salut, au revoir, bon week-end... Le reste du langage est plus léger même si elle comprend tout d'une manière très surprenante. Je pense qu'elle se laisse vivre car elle sait qu'on la comprend.

- Il n'y pas que pour le langage qu'elle se laisse le temps, niveau autonomie aussi: se déshabiller seule par exemple ne semble pas l'attirer, en tout cas pas avec une grande persévérance. 

- Elle a tout d'une danseuse classique: elle adore marcher sur la pointe des pieds, et tourne en rond avec la main levée dès la moindre note de musique entendue.

- Elle n'a toujours pas de doudou attitré, s'amourachant parfois d'une peluche pour zapper à nouveau sur autre chose quelques heures plus tard.

- Elle adore sa nounou qui le lui rend bien. C'est un vrai bonheur de la sentir bien chez la personne qui s'occupe d'elle plus de 35 heures par semaine

- Elle adore quand son père accélère dans la voiture et elle imite alors le turbo.

- Elle n'aime pas la neige sauf quand elle est au chaud dans le porte-bébé, nos trajets enneigés vers chez la nounou l'une contre l'autre dans le porte-bébé sont d'ailleurs un vrai bonheur. Par contre ne lui demandez pas de marcher dans la neige, là c'est impossible!

- Nous l'aimons et elle enchante notre quotidien, même si nos grasses matinées et notre insouciance sont passés à la trappe.