Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2013

J'ai testé pour vous ... l'acupuncture pour femme enceinte

"Ma" sage-femme m'a orienté vers l'acupuncture, qui serait miraculeuse pour les douleurs ligamentaires. Mais, je partais avec des a priori.

Positif d'un côté, puisque les aiguilles m'ont bien aidé quand des impatiences (jambes sans repos) tyrannisaient mes nuits. Mais aussi négatif, puisque me faire mettre des aiguilles demande un relâchement et un courage que je n'ai pas...

J'allais quand même à la séance, qui commence avec un interrogatoire très étrange: mesure du pouls, tirage de langue et mesure des pouces sont les préliminaires. Puis questions diverses et variées sur le sommeil, la grossesse, l'origine des douleurs... 

Les choses se sont corsées pour moi quand nous avons parlé de mon état psychologique. Vu que je suis toujours partagée entre ma vieille carcasse qui supporte mal la cohabitation entre grossesse et boulot, et mon cerveau qui me dit que franchement un arrêt si tôt est ridicule, ça c'est fini en pleurs... Et quand je suis lancée difficile d'endiguer les flots, surtout enceinte

On calme un peu la rivière et on passe aux choses sérieuses: les aiguiiiiiiiiiiiiilles! La plupart sont passée facilement, sauf une dans la colonne, qui a eu du mal à se frayer dans mon dos hyper crispé. En fait, elles sont plus faciles à enlever (on sent rien) qu'à mettre. Ensuite, on est laissé un temps incertain seule dans la salle dans une position où on n'ose pas trop bouger, de peur d'enfoncer une aiguille là où il faut pas...

 Faut qu'elle m'explique la dame comment elle fait pour être aussi détendue!

Et suite à cette séance, dans quel état suis-je sortie? Psychologiquement, une loque complètement crevée qui a fait peur à l'Homme (les hormones féminines sont compliquées à comprendre pour monsieur). Et physiquement, en boitant, suite à un réveil de ma sciatique dont je me serais bien passé, sûrement dû au parcours jusqu'à la maternité, lieu de la séance.

Bref, bilan en demi-teinte suite à cette séance. Mon rejet des aiguilles n'aide pas, mais je n'oublie pas que l'acupuncture m'a déjà bien aidé... Et vous, l'acupuncture? Déjà essayée, aimée ou détestée? Ça vous intéresserait?

Rendez-vous sur Hellocoton !

15/11/2013

Ma fille, le père nöel et moi

Si on en croit les rayons de nos magasins, Noël se prépare: chocolats partout à en faire baver une femme enceinte, étals pleins de jouets plastiqués, porte-monnaie qui tremblent dans nos sacs...

Et ma fille de 2 ans bien passés dans tout ça? Chaque soir, c'est l'histoire du soir, et mademoiselle aime bien choisir des livres de Noël, que je lui raconte d'une voix enjouée.

Sauf que dans ma tête, je me dis: mais bon, je la prends pour qui ma fille? Un traîneau franchement? Et puis il passe par une cheminée? On veut tromper qui, là, plus personne n'a de cheminée à notre époque! Je me sens comme une imposteure face à ma fille, à lui raconter tout ça.


En plus, il bombarde les gens cette espèce d'inconscient!


Pourtant, elle adore, d'ailleurs pendant que j'écris ça elle est en train de regarder le livre qu'on a lu hier soir, et de chanter à la page où j'ai chanté, et quand elle voit l'image des cadeaux, elle lève les bras en faisant "ouais!".

Enfant, j'ai moi aussi cru au grand barbu, et je n'ai pas été traumatisée de découvrir sa non-existence. Je garde d'ailleurs un souvenir ému des fêtes de Noêl alors que maintenant, la profusion de bouffe, cadeaux inutiles et hypocrisie me dégoûtent un peu.

D'ailleurs les cadeaux parlons en... La Chose n'est pas matérialiste: pas d'excitation quand on passe au niveau des rayons jouets, elle ne se précipite pas non plus sur les catalogues. Nous lui avons acheté un ensemble de jeux de société et nous lui offrirons un garage avec le chèque cadeau de l'entreprise de l'Homme (oui, j'ai choisi exprès d'offrir un garage plutôt qu'une énième poupée).

Désolé, sapin, nous on a pas les moyens de te remplir comme ça!


Mais, ce sera tout, et bien suffisant. Puisqu'elle va être déjà sur-gâtée par nos familles, et que nous avons déjà dû vider un peu sa chambre. Surtout qu'elle aura son anniversaire, même pas 2 mois après (au secours, ma fille va avoir 3 ans!!!). Et puis, je me dis que je préfère lui donner du temps au quotidien plutôt que la couvrir de cadeaux pour telle ou telle fête, et espérer qu'elle s'en contente pour avoir la paix le reste du temps...

Et vous, le père Noël existe-t-il dans votre maison? Et prévoyez vous de grosses dépenses en cadeaux?

Rendez-vous sur Hellocoton !

12/11/2013

Sous la tente rouge

Dernièrement, j'ai innové, je suis allée passer une soirée sous la tente, une tente rouge plus précisément. Non, je n'ai pas joué l'aventurière au point de faire du camping,mais j'ai laissé mari et enfant pour passer une soirée avec d'autres femmes en-dessous d'une toile de couleur rouge, entourée de bougies et de pâtisserie.

Cette "tente rouge" vient d'un temps où les femmes restaient ensemble pendant leur période menstruelle et utilisait ce temps pour se confier tout ce qui les préoccupait autour de leur féminité. Aujourd'hui, alors que nous sommes dans une époque plus individualiste, ces espaces de proximité viennent remplir un vide (que nous web-addict remplissons comme nous pouvons avec nos forums et blogs).

Mais alors c'est comment la tente rouge? Assez curieux de prime abord puisqu'on se retrouve à parler de sujets intimes tels la grossesse, avec des femmes qu'on ne connait pas ou peu. Mais, on se laisse peu à peu envahir par le cadre feutré, et on se confie à demi-mots, tout en profitant de l'expérience des autres.

Moi qui regarde souvent sur la montre, je me suis laissée comme les autres avoir par le temps, qui a passé sans se faire sentir. Je n'ai même pas regretté la nuit trop courte, tellement le moment m'a plu. Nous avons fini ce temps par le rite du lien: nous nous sommes toutes liées par un fil rouge, que nous avons ensuite coupé, partant avec un bracelet symbole de ce moment hors du temps avant de revenir à notre anonymat.

Je vous encourage à participer à un tel moment. Mais au fait, en avez-vous déjà entendu parler? Et mon article vous a-t-il donné envie?

Rendez-vous sur Hellocoton !