Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2013

Mes coups de coeur mais aussi de blues du week-end 2

Coup de coeur internet-blog:

En plus de lire pas mal de blogs de maman, j'aime beaucoup lire des blogs de professionnels qui réfléchissent sur leur pratique, avec une petite prédilection pour les blogs médicaux, qui aident bien à comprendre comment réfléchit le médecin derrière son bureau. Il est d'ailleurs extrèmement positif de partager les écrits de ces médecins blogueurs, à l'heure du cassage constant de sucre sur le dos des médecins. Bref, pour lire les paroles d'une médecin, en plus maman, c'est par .

 

Working coup de blues:

Se prendre 2 claques au boulot un jour et une baffe dans le nez le lendemain, ça fait pas forcément super mal physiquement sur le moment, grâce à l'adrénaline. Surtout qu'il faut agir rapidement pour aider le jeune à redescendre de son état d'énervement, ce qui aide à ne pas trop penser à soi.

Mais moralement ça tue, car on se sent démuni et on se demande 1000 fois ce qu'on a bien pu faire de travers pour que ça arrive. Et une période suit où on regarde le jeune autrement comme une grenade dégoupillée à prendre avec des pincettes. On se sent nul et difficile de rester lisse, quand on se rappelle de la claque, du rictus du jeune et de quand il a failli se mordre ensuite. Encore plus difficile quand un coup repart le lendemain, et là les larmes viennent, heureusement que les collègues m'ont laissée souffler un moment.

J'ai beau savoir que que ça fait partie du boulot, que les jeunes ont leur faiblesse et que justement on est là pour les accompagner dans un rapport au monde qui leur est encore difficile, le week-end fait beaucoup de bien pour souffler et retrouver le moral.

Family coup de coeur:

Un soir je fais un tian courgettes/tomates/oignons et voilà que la Chose se met à  côté de moi et met la main à la pâte en additionnant les couches. Un super moment de cuisine partagé.

Autre moment bien positif, l'Homme qui semble avancer sur l'idée du 2ème enfant, en abandonnant la couverture caoutchouteuse et en évoquant un nom de parrain. Une porte s'entrouve en douceur...

Alors que pensez vous de mes coups de coeur/blues? Et vous avez quelque chose à se partager? Bon week-end!

 

 

 

30/01/2013

Petites brêves

Salut à toutes et tous (y a des hommes dans la salle?)! Pleins de petites choses à partager, mais pas de quoi en faire un article...

- J'en peux plus d'attendre que l'Homme se décide pour donner un petit frère/soeur à la Chose. Surtout qu'il me fait tourner en bourrique: un jour il parle de mettre une cloison dans sa chambre pour pouvoir mettre n°2, l'autre jour c'est no way. J'en peux plus moi, je veux laisser le destin nous guider vers bébé, mais monsieur tient à sa maudite barrière caoutchouteuse!

- En parlant de Monsieur, d'ailleurs, il est au ski pour la semaine, nous laissant la Chose et moi seules, enfin pas tellement puisque "tata" alias ma soeur est venue combler le vide. C'est super sympa puisque ça nous replonge dans notre amitié fraternelle, nous laissant profiter de soirées bien sympas. Surtout que (je touche du bois), la Chose nous gâte en étant super gentille, cool et souriante. D'ailleurs, en hommage à Papa, elle se trimballe partout dès qu'on revient de chez la nounou avec chapeau et écharpe, qu'elle change toutes les 2 minutes. De bien jolis déguisements!

- Aujourd'hui était le jour de l'IRM. Dans un tube, 10 minutes à ne pas bouger environnée de bruits désagréables, ce n'était pas très passionnant. Le résultat l'est encore moins, puisque à part un épanchement, on ne trouve rien. Vu qu'il a diminué et que la douleur et/ou gène va et vient, jj'ai annulé le rendez-vous chez le rhumato, n'ayant pas plus confiance que ça en lui. J'espère juste que les jours sans douleurs vont continuer à être plus fréquents que ceux avec... J'espère même que demain, je vais pouvoir reprendre le vélo sans grincer des dents!

- Au niveau pro, ça va. J'ai toujours autant de mal avec cette schyzophrénie professionnelle: au boulot, tu te calmes sinon tu sors! et  à la maison tu arrêtes ça, sinon tu vas au coin! Passer sa journée à éduquer et sa soirée à éduquer encore sans faiblir, est vite pesant, même si passionnant. En même temps, je m'entends bien avec ma nouvelle collègue avec qui on commence à avoir des petites habitudes et éclats de rire et ça fait beaucoup de bien!

Et chez vous, comment ça va, en brêve ou même plus longuement?

 

03/01/2013

Avis de recherche

Quand je lisais des blogs et que moi-même je n'en avais pas, je rêvais émerveillée devant ces articles où l'auteur listait les mots clefs qui avaient amenés des lecteurs anonymes par chez lui. Chacun ses rêves après tout. Et bien aujourd'hui c'est mon tour!!!

Alors qui arrive ici, en cherchant quoi?

Il y a ceux qui recherchent des plaisirs innavoués. Alors, désolé messieurs dames, il n'y a ici ni "cuisinier sexy", ni "confessions intimes de nounou", ni même de "photos de nichons". Passez votre chemin, y a rien à voir! PS: si jamais vous trouvez le cuisinier sexy, je cherche à améliorer mes compétences en pâtisserie...

 (oups désolé, c'est pas trop sexy ça!)

Il y a aussi des parents qui passent par là. Certaines se trouvent "fainéantes", comme moi parfois. Je vous assure les filles, y a pas de mal. Enfin, il y a bien sûr des limites à la fainéantise: un enfant demande de tant en tant de la nourriture et qu'on lui change la couche, mesdames et messieurs! D'autres cherchent une "supervision des parents". Enfin, certains racontent leur vie à Google, ainsi une internaute nous raconte que son chéri passe sa 1ère lecon de conduite, j'espère donc pour lui que ça s'est passé mieux que pour moi! J'oubliais la spéciale dédicace aux mères célibataires: ne vous inquiétez pas, vous arriverez à retrouver l'amour!

Y a des curieux du monde de la médecine qui se demandent qui est le "bestmedecin". Je n'ai pas de nom à vous fournir, mais je connais les signes: il connait le CRAT, se remet en question, est à l'écoute, est doux avec les enfants et ne vous prend pas de haut quand vous évoquez votre expérience de maman sur le sommeil, l'allaitement, les dents, etc. 

J'ai aussi des lecteurs qui se posent des questions à propos du monde de l'éducation spécialisée. Ainsi, un éducateur se demande "je suis educateur une jeune que je m'occupe est folle amoureuse de moi en meme temps ma collegue elle est aussi amoureuse". Je me demande quand même si ce n'est pas le jeune lui même qui pose la question à Mr Google, vu la montagne de fautes de style dans cette phrase. En tout cas, je ne peux que conseiller à l'éducateur d'aller voir le psychologue de l'institution pour y voir plus clair. Il y a aussi des parents qui cherchent des salles Snoezelen. Malheureusement, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de salles accessibles en libéral, mais bonne chance pour la recherche!