Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2012

Un peu de lecture: Le monde selon Fawad par Andrea Busfield

Souvent, notre vision du monde et des autres peuples est assez étriqué. Comment connaître la vie des Afghans en-dehors de la réalité de TF1, de quelques maigres reportages et des discussions de comptoir?

Heureusement, il reste la bibliothèque, mon agence de voyage préférée. Au hasard des rayons, je suis tombée sur ce livre, récit d'une année de vie d'un jeune afghan qui suit sa mère dans une maison d'Occidentaux où elle est engagée comme bonne à tout faire.

On suit alors les étonnements de ce jeune afhgan qui découvre les "moeurs occidentaux" dans un choc des cultures bien drôle. Comme son étonnement sur l'homosexualité, le fait de ne pas être marié... Le jeune homme doit alors faire la part des choses entre la vie comme il la voie selon sa culture et aussi le fait que ces gens aux moeurs qui lui paraissent si étrange sont ses amis et donc qu'il accepte leur mode de vie, tout en s'inquiétant pour leur destin (il a peur qu'ils aillent droit en enfer et essaie donc de les en préserver).

Ce qui m'a le plus émue c'est de lire que pour le jeune Fawad, la mort fait partie de sa vie, de la vie de tout Afghan, car tout Afghan a connu au moins un membre de sa famille mort. Paf claque dans ta face! On relative vachament ce moment de déprime parce que ce matin, un collègue n'a pas été sympa!

Je suis donc sortie tourneboulée par ce court voyage en Afghanistan, ) la rencontre d'un peuple fort dans la tourmente, tout en enjolivant pas non plus les choses: on parle de morts, d'attentat suicide, de culure du pavot, de mariage forcé, des femmes maltraitées... Mais avec un vent d'espoir, d'envie de changement, et pour moi c'est le plus important!

Alors je n'ai qu'à vous conseiller de voyager vous aussi dans ce pays au 1000 facettes! Bon vol!

19/05/2012

Un peu de lecture: La vie secrète d'une mère indigne par Fiona Neill

J'adore lire, c'est mon oxygène. J'ai des goûts très disparates et je me dit que ça peut-être sympas de partager ça, donc de temps en temps je partagerai mes lectures avec vous.

Je n'ai aucune honte à admettre que je suis fan de chick-lit. Ca me détend et me rassure de voir des femmes imparfaites comme moi.

Donc là de lire une mère qui se dit indigne, qui partage sa vie entre différentes galères, ouf ça fait du bien! Même si le contexte n'est pas le même, puisqu'en france, bosser en ayant des enfants, c'est quand même plus possible au moins du plan financier, ne nous obligeant pas à rester à la maison alors qu'on était productrice télé comme l'héroïne.

Quand on lit aussi que la passion qui unissait la "mère indigne" et son homme est remise en question par l'usure du quotidien et le fait d'avoir 3 enfants à gérer, là aussi ça reprend un certain nombre de questions que je me pose depuis l'arrivée de la Chose.

Enfin, je partage aussi un point de vue de l'héroïne: quand un homme assure une fois la soirée ou la journée auprès de l'enfant, c'est inouï, incroyable!!!

!

Mais quand c'est la femme, c'est nooooormal!

Bref, détente, rire, partage d'expérience sont réunis dans ce bouquin!

Et vous, vous en pensez quoi?