Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2013

Questions éducatives

L'enfant une fois sorti plus ou moins dans la douleur, commence le difficile parcours de l'éducation. Pas simple, puisque l'enfant est livré sans manuel.

Y a bien sûr les bouquins, les proches et Internet. Tous ça bouillonne autour de nous, mais sans jamais s'accorder, ce serait bien trop simple. Dur de placer le curseur entre "laisse le pleurer" et "non jamais une seule larme pour ton pauvre enfant", entre "ne laisse pas ton enfant faire ce qu'il veut" et "la frustration n'est pas bonne pour ton enfant".

J'ai tendance à lire beaucoup en furetant le plus possible sur le net. Le seul souçis c'est que ça me rend nerveuse. A chaque remarque ou position éducative, je réfléchis dix fois dans ma tête si j'ai bien fait, bien dosé, si je ne risque pas de la traumatiser. Comme quoi trop d'infos peut un peu tuer la confiance en soi.

Je me décide donc peu à peu à me faire confiance à  MOI et à l'HOMME (qui lui se prend beaucoup moins la tête que moi). Je suis contre la tape sur les doigts/fesses/joues ou tout autre zone du corps. J'ai fait une fugue lorsque mon père m'a donné une claque et ma mère hurlait et me donnait des claques, ce qui n'a pas été très facile à vivre et a induit faible confiance en soi et grosse émotivité.

Par contre, je pense qu'il faut des fois marquer le coup. Donc quand la Chose fait une bêtise, on se met à sa hauteur (copiright Super nanny (on a les références qu'on peut)) et lui explique. Quand la bêtise se répète, on  l'invite à aller au coin. Celui qui l'a mise au coin l'invite à revenir au bout de quelques temps, en  se "réconciliant" avec un bisou et en réexpliquant pourquoi elle est allée au coin.

Pour l'instant ça marche plutôt pas mal, même si, vous vous en doutez, le "terrible two" n'a pas encore commencé. Là où on est moins efficace, c'est dans le domaine du dodo. Impossible parfois de faire dormir la Chose dans son lit et là, après quelques tentatives, la nuit se finit dans notre lit, l'Homme sur le canapé (puisque la Chose a tendance à beaucoup bouger et qu'il a le sommeil très léger). Heureusement ce n'est pas trop fréquent.

De votre côté, vous arrivez à y voir clair dans tout ça? Ou c'est le brouillard comme pour nous parfois?

01/03/2013

Contrôle technique des 2 ans

Comme tout véhicule en circulation de nos jours, la Chose a dû faire sa visite de contrôle technique des 2 ans, histoire de voir si tout fonctionne bien. Nous sommes donc allées chez la pédiatre.

Sauf que j'ai été une bien vilaine maman qui est arrivée juste à l'heure, privant la Chose de jouer dans la salle d'attente avec la super maison magique (oui les pédiatres sans retard existent!). La Chose s'est donc retrouvée propulsée dès son arrivée dans la salle d'examen sans tambours ni trompettes. Elle n'a pas du tout apprécié l'initiative. Il faut préciser que la Chose a une certaine aversion pour les blouses blanches, ce qui n'aide pas.

J'ai donc dû prendre la Chose dans les bras en regardant par la fenêtre les gens qui se balladaient dans la rue, le temps que la médecin arrive et qu'elle soit rassurée. Nous avons fait des petits jeux rapides qu'elle a réussi haut la main. Oh fierté! Par contre celle qui a loupé l'examen c'est Maman:

- quand elle dessine, elle prend une ou 2 mains? la gauche ou la droite?

- euh... la droite? (au pif)

- elle tient le crayon par en haut ou en bas?

Comment expliquer à la doctoresse que quand elle dessine, c'est pas parce que je suis en train de faire un atelier hautement créatif avec elle, mais parce que je suis en train de faire à manger et que j'ai besoin d'un enfant sage?

Ensuite on a eu une autre question hautement intéressante:

- et la propreté, elle en est où?

J'ai là encore enfilé le bonnet d'âne pour avouer qu'on est à peu près au niveau moins 1 de la propreté. Les fesses de la Chose ont frolé une fois le pot, jusqu'à ce qu'elle décide de s'en servir comme siège pour avancer dans sa chambre...

Heureusement, ma pédiatre-jamais-en-retard accepte tout sans jamais critiquer, n'ayant qu'un impératif: ne pas être en retard! Ainsi, je peux sans souçis parler cododo, collier d'ambre ou allaitement longue durée sans remarque aucune. 

Et vous, les contrôles techniques se passent bien? Plutôt pédiatre ou médecin généraliste?

25/02/2013

J'ai fêté mes Deuzans, c'était trop bien!

Ca a pas dû vous échapper, j'ai eu Deuzan le 19 février. C'est trop bien quand on a Deuzan. On passe la journée à manger du gateau et on reçoit des bisoux de tout le monde. Alors moi je leur a fait plaisir, j'ai dit "deuzan" toute la journée.

Et puis y a pas que le gateau, y a aussi des cadeaux. J'ai pas tout compris là, parce que papa et maman, quand j'ouvrais les cadeaux ils ont fait des grimaces et des gros yeux. Ils ont ralé contre le kit de peinture en parlant de "devoir refaire la tapisserie",  contre la draisienne en disant "faire la queue aux urgences" et "user 10 paires de baskets" et contre les 5 tableaux en se plaignant que "la chambre sera jamais assez grande pour tout accrocher".

 

J'aime bien mes cadeaux moi, même si je savais plus où donner de la tête entre tous les paquets à ouvrir, alors que je voulais qu'une chose c'est manger mon gateau! Faut dire qu'entre toutes les tatas, mamies, arrière-grands mère et la même chose au masculin, ça en fait du monde. 

Et puis ils sont beaux mes cadeaux mais j'ai pas compris, maman en a rangé plein parce que "c'est trop tôt". M'en fiche moi que  le puzzle de 30 pièces, c'est trop, moi j'aime bien le sortir de la boîte et le reranger (d'ailleurs pendant l'écriture de l'article, maman et papa ont dû faire une pause pour me faire le puzzle)! Et puis je veux tout ouvrir et tout toucher, non mais oh!

Tout de manière, maintenant je suis une grande. J'ai reçu un collier de ma nounou alors je me ballade maintenant avec collier et bracelets comme une vraie Lady. Et puis j'ai décidé de devenir exigente et de tirer mes parents du canapé ou de leur chaîse dès qu'un besoin se fait ressentir. 

Mais bon cet anniversaire m'a un peu tourneboulé et le soir de la grande fête, je ne voulais qu'une chose, c'est dormir contre ma maman, parce que c'est dur de devenir grande!

Et vous, les autres Deuzan, ça s'est bien passé la grande fête?