Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2013

Des nouvelles après une disparition

Ne trouvant plus le temps ni l'envie de publier, n'arrivant pas à trouver ma voie parmi tellement de blogs de talents, j'ai disparu... Je ne pensais pas avoir manqué à grand monde, et j'ai d'ailleurs déconnecté de la blogosphère, ne trouvant plus le temps de lire et de parcourir le net, prise par ma vie de famille et de couple...

Un jour, j'ai reçu une lettre d'une blogueuse, une vraie lettre en papier, que Cléophis m'a envoyée (as-tu eu mon mail?). Et là stupeur, mes petits mots jetés sur mon blog avait fait pousser quelque chose, un lien... Elle m'a donné envie de publier à nouveau, de donner de nos nouvelles, de voir si l'envie d'écrire revient...

Que devient la working family? La Chose commence à quitter le monde bébé,pour découvrir le monde des petites filles qui maîtrise de plus en plus son vocabulaire, tartine, feutres, saucisses... Pleins de mots qui explosent d'un coup comme ça, dans sa bouche. Par contre, le monde des couches n'est pas prêt de nous quitter, puisque à part servir de siège, le pot prend tristement la poussière...

Un autre passage important en ce moment, le début de la fin de l'allaitement. Il y a 2 soir je n'avais pas envie, je lui ai proposé l'histoire puis le coucher sans passer par la case tétée, et comme toujours dans notre histoire d'allaitement, ça s'est fait tout seul dans la compréhension mutuelle, ne laissant plus que la tétée du matin, qui je pense va vite aussi disparaître...

Mais pourquoi ce revirement, ce sevrage? Parce qu'elle grandit vite et bien, et que ... elle va avoir un petit frère ou une petite sœur  Microbus de son surnom est déjà un petit suceur de pouce et arrivera parmi nous le 27 mars. Il grandit dans mon ventre et nous l'avons vu hier à l'écho des 12 sa, nous remplissant de joie.

C'est notre petit cadeau du destin qui s'est installé alors que nous étions encore en train d'attendre avant de concevoir, monsieur ne se sentant pas prêt. Et en fait, le destin a mis sa patte pour ma plus grande joie mais aussi celle de monsieur, qui est un futur papa attentif, tout en ayant peur des bouleversements à venir...

Voilà pour de petites nouvelles, je vais essayer de renouer un petit peu le lien qui nous liait, sans me mettre la pression, à suivre!

19/05/2013

Bilan de la semaine

Au boulot!

J'ai passé une semaine à me former à la remédiation cognitive, formation passionnante mais qui a eu des conséquences un peu négatives sur moi le 2ème jour. Confrontée à 9 autres professionelles, je me suis beaucoup dévalorisée, ayant un peu l'impression d'être une mauvaise éducatrice par rapport à elles, me trouvant moins impliquée, créative, efficace... S'est ensuivi un état de déprime et de "qu'est ce que je fous là?".

Heureusement, j'ai vite repris mon courage à 2 mains et j'ai profité des expériences de mes collègues qui se sont vite montrées aussi humaines que moi, partageant doutes professionelles par rapport à tel jeune ou telle situation et difficultés dans la vie familiales. 

Family Story

La Chose nous a gâtés cette semaine avec une nuit du vomi mémorable: odeur pestilentielle, hurlements à la mort et tétée sauveuse. On se serait cru dans la nuit des morts vivants. L'indigestion passée, elle nous régale dans la foulée avec un rhume, conjuguant cris d'orfraie à la moindre goutte de morve sous son petit nez et nuits agitées option maman somnifère. Et de plus en plus d'indices me font croire qu'elle a chopé le gène pourri des allergies paternelles...

Webography

Je suis tombée sur le blog d'une maman d'une adolescente avec handicap mental. Je trouve très intéressant de voir les témoignages de l'autre côté en tant que maman et professionnelle, d'autant que c'est bien écrit et réfléchi. J'ai particulièrement été intéressée par ce billet par rapport à la majorité et de ses conséquences pour les parents et le jeune adulte.

Cuisinons!

J'avais mis il y a fort longtemps cette recette dans mes listes. Elle a fait partie de mes petits-déj cette semaine et c'était délicieux!

Voilà pour notre semaine. Et la votre était comment? Pas trop déprimées par ces pluies incessantes? A plus!

09/05/2013

Il arrive... en catimini

Sur la blogosphère, c'est un des sujets qui revient le plus: le terrible-two. D'ailleurs dans la vie réelle, les gens me regardent bizarrement quand je dis "terrible two", il faut alors que je traduise. Du coup, moi la maman parano, je le guette impatiemment ce terrible two, histoire de ne pas être prise au dépourvu.

Et là, je crois bien que les signes s'amoncellent, et que la crise des 2 ans arrive en catimini. Ainis, en fin de soirée, on retrouve une Chose qui ne supporte plus rien, impatiente et susceptible. C'est encore gérable, on prend dans les bras, on discute un peu, et ça passe. Sauf quand soi-même on est fatigué évidemment...

Mais il y a plus retentissant: la crise de colère. Pour un évènement futile, par exemple: je prépare les fraises pour le dessert, je les mets au frigo en attendant que la table soit préparée et qu'on mange le plat. Princesse la Chose se transforme en furie hurlante, qui tape quand on veut lui parler, voir même se tape. C'est pas beau à voir, je vous dis.

Elle a réussi se calmer quand je lui ai  fait comprendre qu'on devait d'abord s'occuper de préparer la table, et l'ai inclus dans les préparatifs: jeter les épluchures, laver la table...

En fait, c'est simple, il faut sans cesse penser à expliquer ce qu'on fait avant de le faire, pour que les choses soient le plus claires possible à ses yeux, et qu'elle sache quelles sont les possibilités: j'aurais pu lui expliquer en préparant le dessert "oui on va manger des fraises, mais d'abord il y a le repas".

Et puis, si la crise a éclaté, on rivalise d'ingéniosité pour la détourner de sa colère, tout en ne cédant pas sur la raison de la colère: "non, tu ne peux pas avoir de fraises tout de suite mais on peut faire en sorte que le repas commence".

J'ai de plus en plus l'impression d'être au boulot, moi avec cette enfant qui fait des crises de frustration! Et vous, des petites astuces pour détourner vos chérubins du terriiiiiiiiiiiible two?