Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2012

La nounou et nous

Pour garder notre 8ème merveille du monde pendant nos dures journées de labeur, il fallut bien trouver quelqu'un, une perle évidemment.

Las, entre la nounou bordélique, la nounou spécial 3ème age avec fusil et renard empaillé et la nounou stone "vive les petits oiseaux"... Et ben c'était pas gagné!

Et puis on l'a trouvée... Pas le plus grand appartement avec pleins de jouets, pas de connaissance en allaitement, mais ouverte à la discussion, attachée à notre fille, attentive, flexible (j'aime bien emmener parfois la Chose plus tard que prévu), à l'écoute...

Il me fallait bien tout ça pour partir sereinement travailler et pour continuer mon allaitement. Car l'allaitement, c'était une grosse découverte pour la "tatie", un changement d'habitudes, de rythme... Mais avec quelques explications, ça s'est bien passée.

Et puis, la Chose est là-bas comme un poisson dans l'eau, au point que quand son Papa vient la chercher, elle part loin de lui pour rester.

Mais il restera toujours ce petit goût amer, mélange de jalousie, regret, doute, qui fait qu'on aura toujours l'oeil sur ce qui se passe chez la nounou et qu'on sera toujours en manque de ce temps qu'on ne passe pas avec bébé...

11/02/2012

Allaiter et travailler...

La Chose a un an dans une semaine et j'ai repris le boulot depuis ses 2 mois et demi. Au début je voulais l'allaiter, et puis voilà sans rélféchir plus loin. Puis ça m'a plu, ça marchait bien et ça nous correspondait bien à toutes les 2. Je savais qu'à la reprise du boulot, ben faudrait bien trouver une solution.

Influencée par mes diverses lectures du net, j'ai décidé de tenter l'aventure du tire-lait. Une fois domestiquée la bête, il fallut annoncer à ma chef de service que je prendrais 2 fois une demi-heure sur mon temps de travail. Chose heureusement accepté sans trop de souçis.

Le jour J j'arrive à l'infirmerie, qui ne ferme pas à clé et est fréquentée par tout le personnel et les jeunes handicapés... Je me retrouve branchée à ma machine face  à face avec un éducateur tout choqué et un adolescent... Tu parles d'une rencontre du 3ème type.

Pour que ça ne se produise plus, j'obtiens rapidement le bureau de la chef de service qui me le prête pendant mes tirages. Mais entre le fait d'arriver à trouver le temps de tirer, d'arriver à virer la chef de service de son bureau, et d'avoir l'inspiration suffisante pour que le lait vienne, quelle galère! Car pour tout compliquer, je ne suis pas une as du tire-lait!

Alors là à une semaine des un ans de la Chose, j'ai décidé que mon très cher tire-lait n'aurait plus droit de cité au boulot, et la Miss aura deux petits-suisses au lieu du biberon de l'aprem. Et ouf çà me soulage! J'en pouvais plus de le trimballer au boulot. Il viendra juste avec moi les soirs de réunion...

07/02/2012

Une maman fainéante

Cher(s) lecteur(s) qui passe(nt) par là par hasard (ou pas?),

Il faut que je t'avoue quelque chose, j'ai UN défaut. Je suis fainéante comme pas 2... Alors quand on a un bébé, comment continuer à s'économiser, à laisser son poil dans la main parler? Heureusement, la nature m'a bien outillé et m'a offert 2 seins...

 

Alors certes, ils sont tout dégonflés actuellement, 11 mois de bons et loyaux services les ayant un peu fait perdre de leur superbe, mais quelle efficacité!

Déjà ils m'économisent une vaisselle de biberon bien fastidieuse. Ensuite, ils me servent d'alibis pour regarder des tonnes d'émissions pourris, puisque la Chose étant en pleine tétée, je suis coincée devant la télé... Puis, ils me permettent de soigner le moindre bobo de bébé, chagrin ou difficultés à s'endormir sans lever le petit doigt, juste un coup de nichon... Et enfin, la nuit, hop un coup de nichon et maman et bébé se rendorment, quel confort!

Et puis, autre atout de choc dans ma fainéantise, la Diversification Menée par l'Enfant..

Ah oui oui, j'en suis très partisane. Ca permet à l'enfant de découvrir à son rythme, de garder ses capacités naturelles de croquer la nourriture à pleine dent et blablabla... Ca permet aussi au parent aimant de vaquer à ses occupations sans avoir fait des tonnes d'opérations de mixage (et donc de vaisselle), d'occuper bébé pendant un certain laps de temps et de pouvoir faire autre chose que lui donner à manger. Mais bon, petit conseil quand même, toujours garder bébé dans son champ de vision!!

Oui, je sais c'est pas très joli tout ça, au lieu d'être une maternante qui se soucie des besoins de mon enfant, je suis une mater-fainéante qui ne se soucie que de mon petit bien-être... Mais bon, faute avouée à moitié pardonnée, non?

Et encore une vilaine chose en passant? Quand bébé veut pas faire dodo, plutôt que la faire dormir dans son lit en lui montrant que "c'est comme ça et puis c'est tout, allez tu dors", je la prends avec moi dans le lit et je fais du cododo, pour plus vite me rendormir, plutôt que me lever 10 fois ou que l'écouter pleurer dans la pièce d'à côté...