Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2012

Tout en un seul jour

C'est un peu désert et calme par ici, mais je tente quand même un article, sait-on jamais. Et puis, j'ai un truc énorme à vous annoncer!

La Chose a été prise d'une étincelle étrange, puisqu'elle a décidé de grandir d'un coup. Dans la même journée, elle a appris à manger toute seule avec la cuillère et à marcher! On est encore dans les balbutiements mais voilà, elle se lance d'un point A à un point B sans peurs aucunes et avec une énorme fierté! Et quelle plaisir elle a à manger seule, c'est super.

Mon coeur de maman est tout ému devant ce bébé qui grandit. Mais comme tous les soirs, nous avons quand même fini la journée par une tétée tranquillou. Certaines choses persistent malgré tous ces grands changements!

21/07/2012

Quand l'ange se transforme en démon

Dans ma vie passée de nullipare, j'en ai lu des histoires de parents confrontés à un bébé qui devient un petit être sauvage et perturbé. Je riais sous cape, en me disant qu'ils devaient exagérer ou ne pas savoir s'y prendre.

Et un jour, la Chose a grandi. Lassée de coopérer à tous nos souhaits, elle a décidé qu'elle était grande et que jouer à la gentille poupée, c'est trop old school.

Du coup, quand il me prend l'idée étrange de lui changer une couche puante, elle se transforme en asticot hurleur, qui tend même les dents pour mordre! Je me retrouve donc à esquiver les coups, en essayant de parler de ma voix la plus calme au Gremlins en face de moi : "tu as le droit de ne pas être contente, mais il faut quand même changer la couche." J'ai l'impression d'être un de ces flics qui essaie de raisonner un homme fou qui tient en otage dix enfants terrorisés!

Une fois la couche changée, il me prend l'envie saugrenue de nourir notre fille. Avant, je l'asseyais et elle ouvrait la bouche sagement, tel un oisillon affamé. Mais, ça, c'était avant, comme le dit une certaine pub. Maintenant, si je brandis une cuillère pleine de purée devant la Chose, j'ai le droit à une scène digne de l'Exorciste. Mais, ce n'est pas tout, puisque ensuite elle fait le ventilateur avec ses bras, faisant voler la purée autour d'elle. Je vous laisse imaginer l'état du sol après.

Là, j'avoue, j'ai beaucoup de mal à garder mon calme, surtout que n'ayant pas la chance d'avoir un gros bébé, sauter un repas n'est pas trop indiqué. On a donc essayé les supplications, la fermété, les prises en otage du chat, le chantage à la chips, la proposition de jouets divers... Bref, le degré zéro de l'éducation. Il nous reste la seule méthode qui fonctionne (et qui semble un peu plus cohérente), apprendre à la Chose à manger seule. Encore un travail de longue haleine! Mais, maintenant, la Chose demande même d'avoir son assiette et sa cuillère, sinon attention les oreilles!

En fait, ce qui est dur avec notre petit démon, c'est qu'elle veut faire sans encore savoir vraiment faire, donc nous avons besoin d'une tonne de patience pour passer cette phase... Mais, c'est top de la voir vouloir avancer, et puis je suis sûre qu'on en rira beaucoup plus tard!

19/07/2012

17 (beaux) mois

Encore un anniversaire pour la Chose, encore un bon coup de vieux pour nous...

La Chose fait son bonhomme de chemin, à 4 pattes toujours et encore. Pourquoi se lever, quand on peut encore profiter de la belle vie de bébé. Mais les choses semblent quand même évoluer. Elle se lâche complètement, exprès, et nous regarde toute fière. Elle a même fait 2 pas déjà. Mais, elle a besoin d'encouragements, toujours et encore. Nos yeux pétillent devant ses progrès d'escargot, mais on savoure car quand on devra lui courrir après, on risque d'avoir un rapide accès de nostalgie!

La rébellion alimentaire est toujours là. Les repas sont un vrai vaudeville, entre supplications, négociations, rires et apprentissage difficile de l'autonomie. Nous luttons pour qu'un repas suffisant soit ingurgité, tout en se rappelant de ne pas montrer trop d'enjeux à ce bébé bien rusé, qui ne pose aucun souçis pour les repas chez la nounou.

Mais, les choses ne sont pas si dramatiques, puisque que ENFIN, elle a dépassé la barre des 9 kilos! L'apprentissage de la patience encore et toujours avec notre puce. La pédiatre m'a fait le grand plaisir d'évoquer la courbe des bébés allaités et nous avons pu voir que la progression n'est pas si pourrie sur cette courbe là. Ouf pour mon petit coeur de maman stressée!

Autre petite surprise de ce rendez-vous chez le pédiatre: sans signes avant-coureur, mademoiselle a percé pas moins de 2 dents, dépassant enfin son minime record de 6 dents depuis son premier anniversaire.

La demoiselle aime toujours autant le nichon farçi, et toujours aussi peu les médecins. Chez le pédiatre, j'ai presque dû lui demander d'écrire ses questions pour arriver à la comprendre, derrière les hurlements de ma furie de fille.

Accroc à la dinette, à sa maison de personnage, elle s'immisce doucement dans le monde de la "lecture" pour un semblant de temps calme du soir.  Niveau vocabulaire, il semblerait qu'elle utilise maintenant en plus de "papa" et "maman" un espéce de "mamaaaaa" pour râler et désigner le chat. Sinon, elle discute beaucoup, mais on ne se comprend pas trop.

Allez, la suite maestro!