Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2012

Vie ma vie de mère au foyer

Vous l'aurez deviné à mon rythme intense de publication, je ne travaille pas cette semaine! La tatie s'étant marié, me voilà avec une semaine de congés un peu forcés pour garder la Chose...

L'occasion d'une immersion dans la vie de mère au foyer, de longues journées en tête à tête avec la chose, le chat, la télé et/ou la radio, pour avoir quand même des bruits un tant soit peu adultes.

Premier écueil dans ma vie provisoire de housewife, comment faire quand on a quelque chose d'imprévu qui se place dans l'emploi du temps comme au hasard le passage du code vendredi (serrez moi les pouces je treeeeeemble)? Après avoir eu les chocottes, j'ai eu l'inestimable chance que la nounou accepte de prendre ma fille malgré ses congés, ouf!

Ensuite, le boulot lui, ne s'arrête pas et on reçoit vite des nouvelles des collègues pour apprendre que c'est encore le bordel là-bas, mais non on ne vas pas courir au boulot, on prend sur soi et on profite de ses vacances!!!

Et comment profiter des vacances, autrement qu'en faisant un brin de ménage. D'habitude, on fait ça en couple, donc on partage les corvées et surtout y a toujours une personne pour surveiller la Chose. Sauf que là, l'Homme était au boulot, donc ce fut épique. Car la Chose n'avait de cesse de m'aider en ressortant tous les jouets que je venais de ranger, en se lançant dans l'escalade de mobilier mis en hauteur (oui, elle marche pas mais elle escalade, cherchez l'erreur) ou en essayant de choper les produits chimiques, mais bon maman veille!

En fait, le plus dur pour moi quand je suis housewife, c'est que j'adoooooore discuter, sauf que quand l'Homme rentre, il a la tête pleine et ne veut pas discuter, en plus j'ai pas grand chose à dire... Rien que pour ça, le boulot me manque un peu, j'avoue!

En même temps, voir non-stop ma fille, la voir évoluer, rire devant ses diverses bêtises, ne pas avoir d'horaires, laisser mon tire-lait prendre la poussière... C'est quand même sympatoche!

23/02/2012

Quand Ergobaby sauve un mariage...

Ca y est je suis devenue madame!

Quel week-end de folie! Entre un homme tendu comme un string et une Chose super malade, le mariage promettait d'être bien spécial...

L'Homme stressé n'ayant rien trouvé de mieux que cogner sa voiture en se garant, il fallut réparer la voiture en 4ème vitesse. Puis le jour avant la mariage, quand j'arrive à la salle, j'ai failli crucider mon (futur) beau-père: monsieur avait changé la disposition des tables, modifiant le plan de table sur lequel on avait passé un temps fou!

Heureusement je n'ai rien d'une Bridezilla

et après forces raleries, je m'y suis mise et j'ai refait ce maudit plan de table. Puis j'ai respecté la tradition et suis allée dormir pour ma dernière nuit de "célibataire" chez mes parents.

Le lendemain, le marathon coiffure-maquillage-cérémonie a commencé. Avec une bien mauvaise surprise, l'allaitement m'a tellement fait fondre que ma robe était trop grande! Donc vive les épingles pour la faire tenir!

Er maintenant, il faut bien parler de la Chose et du rôle important qu'elle a joué dans ce mariage: elle était malade comme un chien avec voix enrouée et angoissée par la grosse fiesta. Du coup, il lui fallait maman non-stop, peu importe qu'aujourd'hui c'était le mariage de papa et maman...

Comment faire vous demandez-vous? Hors de question de laisser pleurer un bébé angoissée et malade... Et elle ne voulait personne d'autre que Maman, même pendant la cérémonie à l'église. Du coup, on était bien peu concentré sur les paroles du curé. Surtout que mademoiselle la Chose, quand elle était par terre à nos côtés, jouait avec sa robe, ma robe et le bouquet, me faisant éclater de rire pendant la lecture d'une prière!

Est ensuite rentré en scène le sauveur de notre mariage, l'Ergobaby!

Oui j'ai osé! J'ai combiné porte-bébé et robe de marié! La première danse, nous l'avons donc fait à 3, en porte-bébé, et ce fut un très beau moment!

02/02/2012

Un mariage où la fille n'est pas celle qu'on croit

En ayant un enfant, rapidement un malaise s'installe: ne pas avoir le même nom que le fruit de son utérus, c'est vite étrange. Ajouter à ça un amour fououou et un patronyme d'origine pas top, et hop nous voilà lancés vers l'univers du mariage.

Pour faire ça bien, nous additionnons le baptème de la petite et son anniversaire. Donc pour resituer, nous voilà en train d'organiser un mariage d'une cinquantaine de personnes (avec pour bien faire des conflits entre certains des invités), tout en gérant boulot, bébé de moins d'un an, un manque chronique d'organisation et une bien belle faculté à tout remettre à plus tard.

Et là je me pose des questions: vous savez la fille qui rêve depuis sa prime enfance à son mariage, pour qui l'essayage de LA robe est le plus beau jour de sa vie, et qui sait parfaitement ce qu'elle veut entre la couleur parme et violet? Ben c'est pas moi! Claquer des 100 et des 1000 dans une robe que je vais mettre une soirée, j'ai du mal, donc bonjour Tati Mariage.... Pourtant je l'aime mon Homme, mais je l'aime tous les jours, sans avoir besoin forcément de le céléber avec fastes et somptuosité, j'ai juste envie de nous savoir "mariés", unis aux yeux de tous.

Heureusement l'Homme a réussi à trouver sa part de féminité et le voilà transformé en coach organisateur de mariage de compétition. Heureusement qu'il est là ce petit Monsieur!

Et je vous assure, avec tous les choix dramatiques que suppose un mariage sans compter les compromis, et bien qui survit à l'organisation d'un mariage, a bien la preuve que l'amour est prêt à durer.

Au fait, parlons délais, pour montrer notre degré de préparation: nous nous marions en février et ... si on a acheté ce qui va décorer les tables (bien!), ben on sait pas concrètement ce qui va être déposé sur ces dites tables (pas bien!). Et je n'ai toujours pas mes bas ni ma jarretière... Sans compter d'autres petits manquements à l'appel...

Alors ma part féminine va-t-elle émerger ou restera-t-elle chez Monsieur?

Serons-nous prêt pour le jour J?

La suite au prochain épisode