Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2012

Parfois, il...

Comme beaucoup d'entre vous, je partage mon appartement avec cet être étrange et pénétrant (jeu de mots pourri et interdit au moins de 18 ans bonjour!) qu'est l'Homme. Et je ne sais pas comment ça se passe pour vous, mais par chez nous la cohabitation ne va pas toujours de soi.

Parfois, il m'énerve. Quand il ne veut pas bouger d'un iota sur sa position, et qu'il m'empêche de faire comme je veux. Quand il joue sa larve geek branché sur son ordinateur. Quand je dois le supplier d'abandonner les pâtes pour les légumes. Quand il manque de tolérance par rapport à ce qu'il ne connait pas.

Parfois, il me fait plaisir. Quand il prend sur son temps de pause pour venir dépanner mon vélo crevé. Quand il m'offre des fleurs. Quand il se décarcasse pour que je sois bien.

Parfois, il m'émeut. Quand je le vois avec la Chose, transformé en papa poule, attentionné et joueur. Quand il était tout ému à notre mariage ou pour la naissance d'Emma. Quand il accepte de cododoter alors que ce n'est pas son truc, juste pour qu'on puisse dormir ensemble.

Parfois, il avance avec moi. Quand il accepte cet allaitement qui se prolonge alors qu'il n'était pas à 100% pour. Quand il revoit sa position sur les tapes sur la main pour une attitude plus cool tout en étant ferme. Quand il explique à ceux qui critiquent comment on voit les choses.
 
Parfois, il est tout simplement à l'écoute comme pour ce permis que je ne peux pas continuer pour l'instant ou pour la Chose que je ne peux pas encore laisser dormir loin de la maison sans papa et maman de l'autre côté du mur.
 
Parfois, il m'ouvre les yeux pour me rappeler qu'il n'est pas manchot et qu'il peut aussi gérer sa fille de A à Z sans que j'y mette mon grain de sel tout en me rassurant et me racontant ses aventures à mon retour.
 
Ce n'est pas l'Homme parfait comme je ne suis pas parfaite du tout, mais on s'aime c'est le principal!
 
Et vous, parfois il?

 

04/09/2012

Première leçon de conduite non-officiel

Je suis enfin allée à l'auto-école pour prendre les heures de conduite, qui vont enchanter les prochains mois, les remplissant de sueurs, de larmes et de gazole.

Petite précision en passant, la route et moi ça fait 2. Quand d'autres ont peur des araignées ou du vide, moi je me crispe sur l'autoroute ou les voies à double sens. Mais bon, trop de choses sont liées: un autre boulot un jour, un autre logement (cf. billet précédent) et ma meilleure carotte, un deuxième enfant (car sans voiture, comment en emmener 2 chez le nounou?).

L'Homme a voulu m'aider et m'a donné ma première leçon de conduite: passer la 1ère vitesse, un peu la deuxième, manier le volant... Les choses ne se sont pas trop mal passées et l'Homme m'a ébloui par sa patience, et il en faut face à moi, qui panique à la moindre accélération, à l'idée de freiner ou pire de bouger ce foutu volant!


Mais bon, les choses ne sont pas si catastrophiques que ça d'après lui, espérons qu'il soit sincère et pas seulement amoureux. Le plus drôle c'est qu'on a dû interrompre la leçon, suite à une alarme qui s'est mis en route dans les entrepots qui jouxtaient le lieu de la leçon. Sauvée par le gong!

Reste plus qu'à attendre le 11 septembre, pour la première leçon officielle, en espérant rester zen et tomber sur quelqu'un d'aussi compréhensif que mon Amoureux!

03/09/2012

Propriétaires, un jour?

L'Homme et moi, on habite ensemble depuis déjà trois ans. On en est à notre deuxième appartement et celui-ci est parfait: tout près du boulot, au bord d'une forêt, très bien entretenu, spatieux... Tout pour plaire, sauf un hic: nous sommes juste locataires de ce petit F3 (d'ailleurs une pièce en plus serait parfaite pour un éventuel agrandissement de la famille).

Avec l'Homme, on en a marre de payer un loyer de presque 800 euros, pour certes un super appartement mais qui ne sera jamais à nous. On aimerait bien acheter mais malheureusement les banques ne sont pas de cette avis! Sans apport et avec 2 minis crédits à la consommation, personne ne nous fait confiance, alors que le montant de notre loyer est le même qu'une bonne mensualité de crédit immobilier!


C'est frustrant mais on ne va pas se laisser faire comme ça et nous avons décidé de nous serrer un petit peu la ceinture, pour pouvoir rembourser rapidement ce crédit et enfin acheter!

Avec un petit regret toutefois: et si on avait un peu attendu avant de partir de chez papa maman, on n'aurait pas eu besoin de ces crédits à la consommation, et on aurait pu le constituer plus vite cet apport! Mais bon, le besoin d'indépendance a ce prix!

Et vous, envie d'acheter ou le pas a-t-il déjà été sauté? Des conseils à donner à des rêveurs sans apports?