Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2012

Mon ostéo adoré

Lundi je suis tombée auboulot avec un jeune et mardi matin, j'ai eu une petite douleur dans le cou après la douche. Bon c'est pas grave, hop je me brosse les dents et là en baissant la tête crac une douleur intense et je me retrouve complètement bloquée ne pouvant plus baisser la tête et le haut du corps dans un carcan...

C'est la deuxième fois que ça m'arrive. La première fois, j'ai attendu 2 semaines au doliprane (merci l'allaitement et les médecins frileux)et allongée le plus possible avec l'obligation d'être aidée pour m'occuper d'Emma... Puis, vu que je commençais à désespérer de reprendre ma mobilité, j'ai appélé un ostéo et là j'ai trouver un dieu qui en 2 ou 3 manipulations étranges m'a décoincée 2 vertèbres et après encore 2 jours de douleur m'a rendu ma vie.

Mais pourquoi cette cervicalgie récidivante? Semble-t-il que mon boulot plus la position de l'allaitement donne à mes vertèbres l'envie de danser la gigue...

Mais bon je soupçonne aussi mes vertèbres de se quereller afin justement de retourner chez l'ostéo... Car voyez vous un beau rouquin qui vous prend dans les bras et vous tripatouille partout, c'est slurp miam miam... Enfin pour moi dans la période adolescente bien sûr, pas mon moi actuel de femme mariée!

07/03/2012

Tout ce qu'Internet a fait pour moi

La Chose a un avantage que je n'ai pas eu pas: pour elle, l'ordinateur est ce qu'est la brosse à dent pour moi, c'est nooooormal!

Moi quand j'ai tapé la première fois sur un ordi, c'était au collège, et j'ai mis 2h à taper un texte, lettre après lettre avec un seul doigt tout doucement. Puis, Google est arrivé dans ma vie, on m'a aidé à me créer une adresse mail et roule la souris!

Internet s'est alors immiscé dans ma vie, m'aidant à voir le monde plus loin que le bout de ma lorgnette, à développer mes envies. Et d'ailleurs petit secret entre nous, vous savez où j'ai rencontré l'Homme?

Sur Meetic!

Il était caché et bien caché au milieu d'une foule de crapeaud... Car avant de le rencontrer j'ai eu le droit à un érotomane, un porc, un dragueur et un étudiant décérébré, mais bon ma recherche a abouti, et un jour de juin, je me suis avancée au premier rendez-vous avec Monsieur!

Et la Chose étant une fille de Meetic, il fallait bien que je m'aide d'Internet pour son éducation... Pour tout vous dire, je viens d'une famille "laisse pleurer un bébé de 2 semaines" saupoudré de quelques trucages de la vérité...

Donc je suis allée voir mon ami Google qui m'a bien plus informé que mon entourage, et grace à lui, j'ai pu voir qu'on pouvait faire différemment, que ce que me dictait mon instinct n'était pas forcément des conneries...

Et peu à peu, avec l'aide de Google and co, je me suis sentie de mieux en mieux dans mes habits de longue allaitante adepte du cododo de temps en temps, du babycook, voir du portage...

Dans le temps, c'était la communauté de pair qui guidait la jeune maman, maintenant c'est les serial blogueuses and forumeuses...

15/02/2012

Imparfaite

Quand je vois ces filles qui mènent tout d'une main de maître: boulot réussi, maison nickel chrome, tas d'amis, vie de couple de rêve, loisirs à gogo, enfants parfaits, blog lu et relu...

Je me dis que j'ai dû loupé un épisode, ou 2 ou 3...

Je suis imparfaite

- y a des moutons de poussière sous mon lit et de la vaisselle pas lavée sur ma table basse

- j'aime bien avoir le grand lit pour moi pendant que mon ronfleur dort sur le canapé, ce qui n'empêche pas de se retrouver le matin avec plaisir

- maquillage, masques de beauté passent rarement par moi

- je m'habille et j'habille bébé en fonction du linge qui a été lavé/repassé et non de l'ordre des couleurs

- j'écris sur mon blog quand j'ai le temps et pas assez régulièrement à mon goût

- j'ai toujours pas le permis, j'ai le code en cours depuis plus de 3 ans

- des fois le soir après le boulot, j'ai envie de tout envoyer bouler et j'ai besoin d'être seule, j'aimerais que l'Homme et la Chose soient loins et je me dépêche de la coucher

- j'ai pas 15 000 potes et une vie sociale de folie

Je pourrais en rajouter des tonnes et des tonnes, et pourtant des fois je me dis d'un coup "je suis heureuse là, j'ai une belle vie!"".