Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2013

Stop ou encore?

Je suis enceinte de Microbus, petit fœtus bondissant, et éducatrice spécialisée. Ces deux choses me remplissent de joie mais sont bien peu compatibles malheureusement. 

J'ai repris le boulot après une semaine de vacances, retrouvant mes ados avec leur truc en plus. Mais le soir, je me transformais en loque pleurnicheuse: vidée de mon stock de patience, pleine de douleurs partout, épuisée... Bref, je faisais peine à voir. Au point que le jeudi à midi, je ne me voyais pas retourner au boulot, j'avais mal au ventre, du mal à être debout. Petit aller retour à la maternité, tout va bien, mais le boulot n'est pas très adapté à une grossesse zen, l'interne me propose donc un congé maladie jusqu'au prochain rendez-vous, qui aura lieu mercredi.

Me voilà donc tarabustée par la question STOP OU ENCORE, à ne plus savoir où donner de la tête...

STOP!

Pour ne plus passer mes soirées sur le canapé sans patience pour mon Homme ou ma fille, sans énergie pour faire à manger ou autres tâches ménagères, en pleurant de fatigue...

Pour ne pas devenir une mauvaise éducatrice en n'étant pas en possession de tous mes moyens physiques (mener une activité cuisine me crève pour une aprem) et psychologiques (comment avoir de la patience face à A. qui a besoin de soutien quand les hormones me donnent envie de crier sur quelqu'un).

ENCORE!

Parce que vraiment à 4 mois et demi de grossesse  je trouve ridicule d'être arrêtée pour des douleurs et du stress, et que j'ai du mal à accepter cette sensation d'être une chiffe molle.

Parce que mon remplacement n'est pas organisé, que donc je ne sais pas comment ça va se passer pour les ados que j'accompagne, et que j'ai encore plusieurs choses en cours à mener au boulot.

Parce qu'il reste beaucoup de temps avant l'accouchement, et que j'ai bien peur de m'ennuyer, et de me sentir enfermée par l'impossibilité de sortir quand je veux.

Parce que je me dis que le trou de la sécu aurait bien besoin que je continue à bosser!

 

Bref, beaucoup de questions, une réponse à donner mercredi: vais-je demander une prolongation de l'arrêt? Cela me serait-il accordé?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Bon courage pour cette période délicate ! Je serais tentée de penser qu'il faut préserver ses forces et sa santé pour le bébé... As-tu prolongé ton congé finalement ?

Écrit par : Albane | 15/11/2013

Oui j'ai prolongé mon congé, mon corps a parlé: j'avais trop de douleurs ligamentaires le jour du rendez-vous avec la sage-femme. Un peu dur à avaler pour moi, mais en même temps le boulot m'aurait rendu la grossesse bien trop amère...

Écrit par : working mom | 15/11/2013

Les commentaires sont fermés.