Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2013

Petites brêves

Salut à toutes et tous (y a des hommes dans la salle?)! Pleins de petites choses à partager, mais pas de quoi en faire un article...

- J'en peux plus d'attendre que l'Homme se décide pour donner un petit frère/soeur à la Chose. Surtout qu'il me fait tourner en bourrique: un jour il parle de mettre une cloison dans sa chambre pour pouvoir mettre n°2, l'autre jour c'est no way. J'en peux plus moi, je veux laisser le destin nous guider vers bébé, mais monsieur tient à sa maudite barrière caoutchouteuse!

- En parlant de Monsieur, d'ailleurs, il est au ski pour la semaine, nous laissant la Chose et moi seules, enfin pas tellement puisque "tata" alias ma soeur est venue combler le vide. C'est super sympa puisque ça nous replonge dans notre amitié fraternelle, nous laissant profiter de soirées bien sympas. Surtout que (je touche du bois), la Chose nous gâte en étant super gentille, cool et souriante. D'ailleurs, en hommage à Papa, elle se trimballe partout dès qu'on revient de chez la nounou avec chapeau et écharpe, qu'elle change toutes les 2 minutes. De bien jolis déguisements!

- Aujourd'hui était le jour de l'IRM. Dans un tube, 10 minutes à ne pas bouger environnée de bruits désagréables, ce n'était pas très passionnant. Le résultat l'est encore moins, puisque à part un épanchement, on ne trouve rien. Vu qu'il a diminué et que la douleur et/ou gène va et vient, jj'ai annulé le rendez-vous chez le rhumato, n'ayant pas plus confiance que ça en lui. J'espère juste que les jours sans douleurs vont continuer à être plus fréquents que ceux avec... J'espère même que demain, je vais pouvoir reprendre le vélo sans grincer des dents!

- Au niveau pro, ça va. J'ai toujours autant de mal avec cette schyzophrénie professionnelle: au boulot, tu te calmes sinon tu sors! et  à la maison tu arrêtes ça, sinon tu vas au coin! Passer sa journée à éduquer et sa soirée à éduquer encore sans faiblir, est vite pesant, même si passionnant. En même temps, je m'entends bien avec ma nouvelle collègue avec qui on commence à avoir des petites habitudes et éclats de rire et ça fait beaucoup de bien!

Et chez vous, comment ça va, en brêve ou même plus longuement?

 

27/01/2013

Ma fille à la bibliothèque

Une fois n'est pas coutume, j'ai joué à la Mom parfaite qui emmène son enfant se cultiver. Prenant ma poussette à 2 mains, j'emmenai ma fille à la bibliothèque pour une lecture spécial tout-petits.

J'arrive à l'ouverture, 2 mamans sont installées avec leur filles toutes sages sur une chaise. Alors qu'elle parle de leurs nuits blanches, je me réjouis de mon côté, me disant même "moi nananère je dors!!!!". Oui, je suis vilaine! Je lâche le fauve qui va à la rencontre des autres enfants, me laissant savourer le spectacle de cet enfant si sage...

Tu parles, Charles! 2 minutes après, la Chose était déjà partie en courant à l'autre bout de la bibliothèque. Après l'avoir rattrapée 10 fois, en clopinant avec mon genou malade (mes péripéties médicales ne sont pas finies, à suivre!) puis en sautant à cloche-pieds (plus rapide), je me résigne à attacher la Chose dans sa poussette, le temps que les festivités commencent.

Des amis arrivent avec L., leur enfant toujours en mouvement. Nous entrons dans la salle pour écouter des histoires sur le monde de la nuit. Les enfants sont à côté de leurs parents, occupés à écouter les historie et faire des jeux de doigts avec leur main, même L. super calme. Pendant ce temps, la Chose parcourt la salle en essayant de choper tétines et biberons, sûrement parce qu'elle n'en a pas à la maison. Elle rejoint aussi 2 autres enfants pour se cacher derrière les rideaux. Elle se laisse aller quand même des fois à écouter l'histoire avec poupouce et doigt qui tortille dans les cheveux, mais surtout pas trop longtemps. Il faut rester en mouvement, sait on jamais des fois qu'on soit pris en embuscade.

Une fois l'animation finie, nous retournons en poussette se faire un petit resto maman-bébé, la Chose se retransformant en ange. Pourtant, dès qu'on la met dans un lieu collectif et/ou avec d'autres enfants, elle se transforme en furie qui oublie toutes règles!

Et d'après vous, c'est quoi le secret qui transforme les enfants en petit ange?

23/01/2013

Une relation compliquée

Quand elle était toute petite, un jour où la Chose  étais en larmes. et que je ne savais plus quoi faire, je suis allée mettre en marche un objet miraculeux. D'un coup le silence fut de retour pour mon plus grand bonheur.

Souvent, j'utilisais cet objet pour ramener le calme et l'ordre dans ma maison. Mais la Chose grandissant, cet objet n'avait plus les mêmes résultats. En effet, il commença à la mettre dans un état de peur panique, ce qui nous demandait lors de chaque manipulation, une préparation psychologique de la Chose. Et pedant toute l'utilisation de l'objet, nous devions garder le contact visuel avec notre pauvre bébé terrifiée pour la rassurer.

Tout aussi soudainement que la peur était apparue, l'objet devint attirant pour la Chose. Elle lui vouait une passion immodérée. Nous devions prendre de grandes précautions avant d'utiliser l'objet. Mais en même temps, voir dans quel état se mettait la Chose nous faisait beaucoup rire!

Mais la relation entre notre petite fille et l'objet étrange a à nouveau changé. Ils sont passés de l'amour à la haine. On ne peut plus le passer sans qu'elle se mette en colère, surtout quand l'objet qui suscite son courroux s'approche de ses jouets ou pire de sa sacro-sainte chaise haute! 

Malheureusement l'objet aux milles visages est indispensable à la tenue de notre maison. Il ne reste plus qu'à espérer un apaisement de leur relation.

Mais quel est donc cet objet, à votre avis?