Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2012

Changer de nounou

La Chose et sa nounou, c'est une affaire qui roule du tonnerre. Elle y va avec le sourire, et a toutes ses petites habitudes bien établies. Le soucis c'est qu'une nounou, c'est comme tout le monde: c'est faillible. Et voilà Nounou est tombée malade, nous obligeant à recourir à une nounou de secours.

Ce qui a été bien difficile pour la Chose. Elle connait cette personne, puisque c'est une bonne amie de sa nounou actuelle, et elle va parfois chez elle avec sa Nounou. Mais là c'était tout autre chose. J'ai donc connu trois jours de hurlements en arrivant, de petite fille qui veut repartir sitôt arrivée, qui ne peut pas faire de sieste...

Je n'étais pas du tout habituée de partir au boulot avec des pleurs en arrière-plan. Je m'en suis beaucoup voulu de laisser ma fille chez quelqu'un en qui elle n'avait pas confiance, parce que je voulais pouvoir suivre la formation à laquelle j'étais inscrite après une lutte intense pour l'obtenir.

Le pire a été jeudi soir quand je l'ai cherchée et qu'elle avait les yeux rouge d'avoir pleuré faute de ne pouvoir s'endormir dans un cadre trop peu connu. Le lendemain, l'Homme a pu cherché la Chose plus tôt, soulageant mon inquiétude et lui permettant une sieste géante pour récupérer de ses émotions. Et je n'ai pu m'empêcher d'expliquer à Nounou bis qu'il ne servait à rien de forcer la Chose à faire la sieste, puisque là on n'était pas dans une perspective d'adaptation, juste d'un remplacement de congé maladie.

En même temps, je sais que la Chose n'a pas pleuré non stop de 8h15 à 16h, qu'elle a aussi joué avec l'autre enfant gardé par la Nounou Bis. Je dois aussi me mettre en tête que je ne pourrais pas préserver toujours ma petite fille de 19 mois des imprévus et de la nécessité de s'adapter à d'autres personnes. Il est important qu'elle apprenne à gérer de ne pas être dans son cocon habituel, sans angoisser.

Je suis tout de même soulagée de retourner jeudi chez notre nounou d'origine, dans nos petites habitudes. Pas avant, puisque dans tout ça, la Chose a hérité d'un début de bronchite... 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

heureusement les petites choses finissent par s'adapter ... au changement de nounou on a eu droit a 1 semaine de pleurs le matin (qui cessaient dès la porte fermée) .

Écrit par : kat de cheapbutchic | 02/10/2012

c'est ça qui est fou: dès la porte fermée, fini les larmes! je me demande ce qui se passe dans la tête de nos petits bouts?

Écrit par : working mom | 02/10/2012

J'espère que tout rentrera rapidement dans l'ordre ! Pour ma part, c'est un peu plus dramatique, la nounou que mes enfants adoraient est morte très rapidement d'un cancer que l'on a découvert en phase terminale. Le changement a été brutal !

Écrit par : Corinne (Couleur Café) | 02/10/2012

ouch c'est dur ça! surtout pour trouver des explications aux questions des enfants si jamais ils ont compris quelque chose à ce qui se passait.

Écrit par : working mom | 02/10/2012

Les commentaires sont fermés.