Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2012

Mon bébé face au racisme ordinaire

Hier, nous avons passé l'après-midi avec mes beaux-parents. On s'aimait beaucoup avant Bébé, mais depuis sa naissance, c'est un peu plus hostile.

Toute l'après-midi, j'ai dû faire face à divers conseils bien gentils mais que je ne veux pas suivre. J'ai donc refusé la tape sur le doigts, la fessée "éducative", le "la poussette c'est trop bien, à bas le porte-bébé". J'ai rappelé aussi par petites touches que la Chose est toujours abonnée au nichon farçi.

Bref, quand il s'agit d'éducation de la Chose, j'ai tendance de plus en plus à appuyer mes et nos choix. Ce n'est pas facile, car l'Homme est plus mitigé que moi, donc s'il me soutient, on est quand même pas d'accord sur tout. Du coup, en coulisses, on a aussi nos petites frictions, voir même grandes disputes.

Mais revenons à nos moutons! Mes beaux-parents font partie de ces français aux certitudes bien ancrées, de cet électorat dont on parle beaucoup qui balance entre la droite et l'extrème-droite. A un moment de l'après-midi, mon beau-père lance "oh y a des mouches, c'est normal y a un foulard!".

J'ai avalé de travers, je suis restée stoïque, mais j'en suis encore énervée. Ces gens font partie de l'entourage propre de la Chose et un jour, elle sera en âge de comprendre ce que son Papi a dit. Et comment pourrais-je ensuite lui expliquer, qu'elle doit le respect à tous quels qu'ils soient? Que les couleurs, les religions, le handicap ne sont que des détails, qui rendent le monde moins uniforme et même beaucoup plus beau? Mais qu'en même temps, y a des abrutis qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et qui rejettent d'autres personnes par ignorance.

Un jour, je devrai expliquer tout ça à la Chose en espérant qu'elle ne soit pas contaminée par la connerie humaine. En attendant, je ravale ma salive, mais comme beaucoup de sujets, je ravale mais à un moment, ça devra sortir!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

J'ai la faiblesse de croire que la façon dont on les éduque, et leur vision qu'ils auront de notre tolérance, les feront faire les bons choix et qu'ils auront appris à respecter les différences quand ils seront en age de comprendre.

Écrit par : maman2puces | 15/07/2012

dans l'idéal j'espère même que la Chose aura si bien compris la tolérance que c'est elle qui rétorquera à son Papi qu'il a tort!

Écrit par : working mom | 16/07/2012

C'est une question qui me travaille depuis avant même d'être enceinte... savoir que dans le fond, on ne maîtrise pas tout dans l'éducation de nos enfants est difficile à admettre :-/

Écrit par : Mypetitpois | 15/07/2012

c'est là qu'on se rend compte qu'éduquer un enfant est vraiment compliqué, car on ne peut pas l'enfermer dans une bulle à l'abri des mauvaises influences!

Écrit par : working mom | 16/07/2012

Ouh la remarque qui fait froid dans le dos ! la vache ! Je pense que ton enfant sera faire le tri et pencher du bon côté. C'est malgré tout vous qui avez le plus d'influence ! Et oui il faudra pas hésiter à lui expliquer, recadrer, dire pourquoi ils pensent ce genre de choses...ça risque peut-être de générer des tensions (encore plus) mais franchement je suis sûre qu'elle fera la part des choses (pour avoir vécu enfant ce genre d'"influence", je t'assures on fait le tri et on sent le "négatif"). Bises

Écrit par : Valentine | 16/07/2012

Ouh! J'ai les mêmes beaux-parents que toi je crois! J'essaie d'avoir confiance en mes enfants pour se rendre compte par eux-mêmes de la bêtise de ces gens. En espérant qu'ils ne soient pas trop déçus à ce moment.

Écrit par : Marilou | 16/07/2012

Les commentaires sont fermés.