Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2012

Le code et moi: amour ou haine?

Après une inscription  à l''auto-école vieille de 4 ans environ et un voeu pieux de passer ce foutu examen avant mes 25 ans, me voilà me dirigeant vers le centre d'examen.

 

Rendez-vous est pris à 10h mais on est à disposition des moniteurs d'auto-école, qui profitent de ce temps pour discuter de tous leurs problèmes de moniteurs: les élèves nuls, les concurrents méchants et les mauvais conducteurs qui pullulennt partout. Bref, ces discussions étant primordiales, nous ne commençons l'examen qu'une demi-heure plus tard.

Celui qui nous prend en charge est très sérieux, c'est le grand chef qui nous place comme des pantins, et dont on suit la moindre instruction. Ainsi, il fallait voir le ballet de l'activation des boîtiers: chaque candidat appuyant de manière synchronisée sur le boîtier, suivant le moindre frémissement de sourcil du grand chef.

Le test commence et là stupeur et damnation, on m'aurait menti? Après avoir sué sang et eau sur ce maudit code, je me trouve face à des questions indignes de mon savoir fraîchement amassé! Trop fastoche!

Enfin, bon je me suis réjouie trop vite, certaines questions sont quand même corsées et le stress monte. Surtout qu'une petite voix en moi s'amuse à me faire des frayeurs, en me demandant si j'ai bien validé/choisi la bonne touche?

Enfin, c'est fini, reste le plus long, l'attente des résultats. Mon nom est appelé, le temps suspend son vol et là un laconique "c'est bon" résonne dans mes oreilles! Ouf, les larmes voudraient monter, mais la froideur du grand chef qui passe vite à quelqu'un d'autre tempère mon émotion, et je me lance pour rentrer chez moi.

Sauf que... quand le cerveau a trop tourné, il faut qu'il se relâche, et donc j'ai rien trouvé de mieux que me perdre sur le retour!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les commentaires sont fermés.