Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2012

Mon ostéo adoré

Lundi je suis tombée auboulot avec un jeune et mardi matin, j'ai eu une petite douleur dans le cou après la douche. Bon c'est pas grave, hop je me brosse les dents et là en baissant la tête crac une douleur intense et je me retrouve complètement bloquée ne pouvant plus baisser la tête et le haut du corps dans un carcan...

C'est la deuxième fois que ça m'arrive. La première fois, j'ai attendu 2 semaines au doliprane (merci l'allaitement et les médecins frileux)et allongée le plus possible avec l'obligation d'être aidée pour m'occuper d'Emma... Puis, vu que je commençais à désespérer de reprendre ma mobilité, j'ai appélé un ostéo et là j'ai trouver un dieu qui en 2 ou 3 manipulations étranges m'a décoincée 2 vertèbres et après encore 2 jours de douleur m'a rendu ma vie.

Mais pourquoi cette cervicalgie récidivante? Semble-t-il que mon boulot plus la position de l'allaitement donne à mes vertèbres l'envie de danser la gigue...

Mais bon je soupçonne aussi mes vertèbres de se quereller afin justement de retourner chez l'ostéo... Car voyez vous un beau rouquin qui vous prend dans les bras et vous tripatouille partout, c'est slurp miam miam... Enfin pour moi dans la période adolescente bien sûr, pas mon moi actuel de femme mariée!

Les bébés nageurs

Notre fille adore le moment du bain et voit bien trop peu de bébés de son âge, ajoutez à ça une maman phobique du sport qui n'a appris à nager difficilement que vers ses 11 ans, et ben on c'est de suite orienté vers les bébés nageurs

Sauf que petite précision, on est sensé commencer à 4 mois et nous on a "attendu" qu'elle ait 13 mois, ce qui avait l'air de choquer un des maîtres-nageurs. Un peu refroidis par cet accueil glacial ainsi que de la froideur de la caissière, on s'est quand même dirigés vers le bassin. 

Et la Chose a tout de suite réagi avec une grande joie et envie, avec des rires, des gazouillis, bref un excellent moment. Est arrivé le moment de mettre la tête sous l'eau et bon, elle a pas super apprécié, je pense surtout qu'elle a ressenti mon stress... Après la Chose a voulu noyer 2 ou 3 bébés plus jeunes qu'elle, dans sa délicatesse habituelle (demandez à notre chat traumatisé comment elle se comporte), puis on l'a mis sur un tapis de mousse sur l'eau.

Pendant que Mademoiselle faisait du 4 pattes, moi le trouillomètre à zéro je courrais (dans l'eau faut le faire) autour du tapis pour éviter qu'elle tombe, la voyant déjà au fond de l'eau! La maître-nageur m'a vite rassuré en m'expliquant que si elle tombe, on a quand même quelques secondes avant la noyade, j'ai alors pu plus profiter du moment!

MORALITE : les bébés nageurs, oh oui, mais on laisse sa trouille au vestiaire, on est là pour s'éclater pas pour transmettre ses peurs!

Fut un temps où mon lit m'appartenait

Faut bien l'avouer, quand ma mère m'a fait, elle a fauté avec une marmote, du coup c'est dans les gènes, il me faut mes 8 heures de sommeil sinon je mords...

Alors bon quand on a fait un bébé, on était confiant, vu que partout sur le net, pampers, blédina and co disait "un nouveau né dort 20 h par jour". Mouais...

Déjà la première nuit à la maternité, bébé gémissait dans son aquarium et se plaignait. Et moi jeune maman naïve, je savais pas quoi faire! Et là j'ai eu le meilleur conseil qu'ait pu me donner une sage-femme "vous pouvez la prendre dans votre lit!" et ben bizarrement on a très bien dormi ensuite.

Rapidement la miss a dormi dans son lit dans notre chambre, avec un réveil tous les 4 heures quand même, mais sinon pas de soucis. Et puis à partir de 2 mois, le rève: nuit complète et seins bétons au réveil, parfait pour une reprise du boulot sereine et aussi pour un bon tirage de lait le matin...

Alors faut bien l'avouer, qu'est-ce qu'on frimait avec notre marmotte qui nous faisait du 19 h-7 h sans se manifester en plus dans sa chambre, mais que demande le peuple!

Sauf que bon, on a dû faire un truc de travers puisque depuis ses 8 mois, ben comment dire... On conjugue réveils nocturnes, cododo par période, à chaque maladie, angoisse ou changement d'habitude faut tout recommencer, jusqu'à ce qu'elle refasse sa nuit. Alors on faisait un peu de Pantley à notre sauce, un peu de dialogue aussi, un peu de fermeté et de détermination, et bon on y arrivait.

Sauf que, en fait, depuis ses un an, elle est plus souvent dans notre lit que dans le sien, actuellement elle fait moitié dans son lit, moitié dans le notre.

En plus, depuis qu'elle se met debout (Yes ma fille se met debout!!!! ), on la retrouve debout dans son lit à 4h du mat' (cherchez pas pourquoi mais 4h du mat c'est une heure qui revient souvent chez nous)! Au moins ça nous évite d'avoir mal au dos...

Alors bon heureusement ma mère m'a donné la solution: attacher ma fille dans son lit (ou au moins attacher la gigoteuse à son lit) pour qu'elle ne se lève plus la nuit et puis la laisser hurler!

 

Bon, comment dire, on a décidé une autre solution., vu qu'on est pas trop adepte du bondage.. Plutôt que se battre contre son besoin de cododo, et donc se faire casser les oreilles et de toute manière la récupérer dans notre lit (oui on a essayé de la laisser pleurer et ça marche pas), on a décidé de faire avec et de s'acheter un nouveau lit "familial" où on pourra codoter tous les 3 pas systématiquement mais quand le besoin se fait sentir... Car pour l'instant pour cause de lit trop petit, l'Homme est obligé de s'exiler sur le canapé lit, et ça c'est dur!

Et toi lectrice bien trop discrète, tes nuits sont-elles belles?